Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

Le blog d’El Diablo est un blog indépendant des partis politiques et des syndicats - Sa ligne éditoriale est progressiste et franchement euro-critique.  Il a vocation à nourrir le débat dans un esprit ouvert, hors tout sectarisme et tabous. Dans ce cadre, défenseur de la liberté d'expression, il donne à connaître des points de vue divers, y compris ceux qu'il ne partage pas forcément.

 

 

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

******

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

Publié par El Diablo

jean-jacques candelier

jean-jacques candelier

J’ai été scandalisé par la lecture de l’article publié cette semaine dans le canard enchaîné intitulé « Mobilisation générale à Pôle emploi pour inverser la courbe du chômage ». Il mentionne une instruction remis aux agents de pôle emploi pour fournir sous n’importe quel prétexte des formations aux chômeurs afin de faire baisser artificiellement les statistiques des demandeurs d’emploi.

Il est facile, après de telles manœuvres, d’annoncer que les chiffres du chômage seraient globalement « en baisse » depuis le début de l’année. Fin mai, la Ministre du travail se targuait même sur son compte Facebook de comptabiliser 70 000 demandeurs d’emploi en moins depuis janvier.

Je pourrais également me réjouir de ces chiffres, s’ils n’étaient pas truqués.

La Ministre considère que les seuls privés d’emplois qui comptent sont ceux de la « catégorie A » qui sont sans emploi et en recherche active. Elle oublie de préciser que le nombre de chômeurs de catégories B et C qui regroupent les personnes ayant eu une activité réduite et étant en recherche d’un emploi moins précaire explose.

Notre territoire du Douaisis n’est pas exempt de cette logique. Sur un an, les chômeurs de catégorie A ont bel et bien baissé de -1,9%. Mais dans le même temps, ceux de catégorie B augmentent de 2% et ceux de la catégorie C explosent avec une hausse de +6,8%.

Au-delà de cette omission, le Gouvernement maquille bel et bien les chiffres du chômage en faisant passer un nombre très important de privés d’emplois dans la catégorie D afin d’atteindre le chiffre miraculeux de 1 million de chômeur en formation. La logique est la même pour les jeunes. L’objectif présidentiel de mettre 350 000 jeunes en service civique d’ici à 2018 (soit la moitié d’une génération) est également un moyen de faire diminuer artificiellement le chômage. Même la baisse des demandeurs d’emplois de catégorie A est donc fictive.

Lorsque le nombre de demandeurs d’emploi communiqué par le Gouvernement baisse, cela ne se traduit pas dans la réalité car les chiffres sont manipulés. Il serait temps que ce Gouvernement arrête de jouer aux apprentis sorciers.

Le Canard enchaîné indiquait d’ailleurs dans un article d’il y a quelques semaines que «  Sous Sarkozy, il y a eu en moyenne chaque mois 21 600 inscrits supplémentaires à Pôle emploi. » et que « Sous hollande, les choses ne restent pas en l’état : on a accéléré, avec 24 100 inscrits chaque mois. »

Si ces chiffres sont dramatiques, ils ne prennent pas en compte les nombreuses radiations administratives pour défaut d’actualisation ou manquement à la recherche active d’emploi.

En réalité, de nombreux Français se contentent d’un mauvais travail, d’un temps partiel subi, de contrats précaires ou d’un emploi ne correspondant pas à leurs qualifications ou à leur aspiration.

Certaines études mentionnent qu’au-delà des inscrits à pôle emploi, près de 10 millions de Français cherchent du travail, c’est près d’un actif du secteur privé sur deux.

Le Gouvernement doit arrêter le bricolage administratif et prendre le problème à bras le corps. Arrêtons les fausses solutions comme le CICE qui coûte extrêmement cher au pays pour n’avoir aucun résultat sur le front de l’emploi.

 

Jean-Jacques Candelier,

député communiste du Nord

L’article en question ci-dessous.

CHIFFRES du chômage : il faut arrêter le bricolage administratif (Jean-Jacques Candelier, député communiste)

POUR L'AGRANDIR:

SOURCE:

Commenter cet article