Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

Publié par El Diablo

Pour "FRANCE 2" l’Union Soviétique n’a jamais existée ! Le véritable SECRET D'HISTOIRE de Stéphane Bern (par Jean Lévy]

Le véritable secret d’histoire de Stéphane Bern

par Jean LÉVY

Mardi soir, 23 août 2016, à la télé sur France2, un documentaire nous retraçait la vie et l’action de Winston Churchill. Naturellement, une grande partie du film était consacrée au rôle joué par le Premier ministre britannique  au cours de la Seconde guerre mondiale. Or, si la relation de ses rapports avec de Gaulle et Roosevelt était correctement contée, pas une allusion n’est faite, ni à l’URSS, ni à la guerre à l’Est !

Un grand silence blanc, comme si l’Union soviétique n’avait jamais existée…

Si bien, que le commentaire ose prétendre qu’au lendemain de la défaite française, en juin 40,  la Grande-Bretagne est demeurée seule à faire la guerre à l’Allemagne durant DEUX ANS…Donc, jusqu’à l’entrée des Etats-Unis dans le conflit,  le 7 novembre 1942…Exit, l’agression nazie du 22 juin 1941 contre l’URSS, pas un mot sur la guerre à l’Est, la défense héroïque de Moscou et de Leningrad, les victoires décisives – quant à l’issue du conflit -  de Stalingrad, de Koursk et de Berlin, tous ces faits historiques passés à la trappe, totalement  ignorées !

C'est un "secret d'histoire" : le Front de l'Est n'a jamais existé ! 

Monsieur Stéphane Bern, vous refaites l’histoire à grande échelle. Comme mensonge par omission, on ne fait pas mieux. Et vous osez vous présenter comme un historien conteur de charme, amateur, certes, des têtes couronnées, qui vous font vibrer jusqu’à l’indécence, mais, de là à falsifier à ce point l’histoire, on reste ébahi ! Comment c’est possible en 2016 en France, et sur une chaine publique par dessus le marché !

Comment, dans ces conditions, les Français pourraient-ils connaître le rôle majeur joué par l’Armée rouge dans la défaite allemande ? On ne s’étonne plus de la croyance massivement partagée par nos compatriotes, que la Libération de la France, ils la doivent aux Américains.

Qui sait, aujourd’hui, que le débarquement allié du 6 juin 44 à pu tenir sur la côte normande que grâce au front de l’Est, où se concentraient sur 2000 kms, 200 divisions allemandes, alors que seules 50 se positionnaient en France…

Qui connaît le lourd tribut payé par les Soviétiques à la victoire finale : 20 millions de morts, un pays dévasté (subissant, comme en Bielorussie, un Oradour tous les deux jours) ?

On a beau être blasé aujourd’hui sur l’objectivité de l’information dans les médias, à la télé comme à la radio (de « service public »), on reste malgré tout sans voix face à un tel déni de vérité, à ce  déchainement de propagande, qui évoque celle diffusée par l’Occupant entre 1940 et 1944.

Et encore, à l’époque, celle de « Radio Paris ment, Radio Paris ment…Radio Paris est allemand ! », l’affichage était franchement assumé. On savait qu’il s’agissait de la radio du vainqueur qui nous imposait sa présence.

Aujourd’hui, on nous ment au nom de la « liberté d’expression » et du « pluralisme » !

Jusqu'à quand ?

J.L.

 

SOURCE:

 

Commenter cet article