Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

Le blog d’El Diablo est un blog indépendant des partis politiques et des syndicats - Sa ligne éditoriale est progressiste et franchement euro-critique.  Il a vocation à nourrir le débat dans un esprit ouvert, or tout sectarisme et tabous. Dans ce cadre, défenseur de la liberté d'expression, il donne à connaître des points de vue divers, y compris ceux qu'il ne partage pas forcément.

 

 

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

******

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

Publié par El Diablo

MÉLENCHON au second tour de la PRÉSIDENTIELLE ? Faudrait-il pour cela que la « France insoumise » claque la porte de l'Union européenne... [par Jean Lévy]

Le choix de Jean-Luc Mélenchon

Dans l'état de déshérence et d’exaspération dans laquelle se trouve notre peuple, il est urgent que celui-ci rencontre sur sa route un mouvement qui exprime clairement le bon choix à proposer aux Français : celui de l'indépendance nationale et de la souveraineté populaire. 

Et ces objectifs ne peuvent être atteints que si notre pays rompe les amarres avec l'Union européenne, structure mise en place par l'oligarchie financière, ses hommes de pouvoir et ses médias, pour finaliser son seul objectif : atteindre le niveau maximum de profits sur le dos des peuples. 

D'où la règle d'or de l'Ue : la libre circulation des capitaux, des hommes et des marchandises. Et ses conséquences : l'importation d'une main d'œuvre à bon marché, la liquidation de tous les droits sociaux, l'alignement sur Wall Street et ses hommes à la Maison Blanche et ceux du Pentagone. D'où le développement mortifère de l'industrie de guerre, première activité en Europe et en France, la plus juteuse pour ses commanditaires. 

Une candidature présidentielle, pour conquérir l'adhésion du peuple, doit dire à celui-ci toute la vérité. Celle qui dérange, celle qui rend furieux les médias du Capital.

Nul doute que sur cette analyse, une telle candidature n'aurait pas de concurrence ! 

Mais Jean-Luc Mélenchon veut-il être cet homme là ?

Jean Lévy

sur son blog:

© David Pauget : Les militants de la "caravane insoumise"

© David Pauget : Les militants de la "caravane insoumise"

La "caravane insoumise" débarque dans les quartiers lyonnais

 

Par David Pauget

La "caravane insoumise pour l’égalité et l’accès aux droits" s’installe dans la région lyonnaise jusqu’au 12 août afin d’aller à la rencontre des habitants des quartiers populaires. Elle est l’œuvre de la "France insoumise", mouvement citoyen initié par Jean-Luc Mélenchon, qui s’est déclaré candidat à l’élection présidentielle en février dernier.

La "caravane insoumise pour l’égalité et l’accès aux droits" est un dispositif lancé par la "France insoumise", mouvement citoyen et politique qui accompagne la candidature de Jean-Luc Mélenchon en vue des présidentielles. Depuis le 12 juillet jusqu’au 28 août, ses militants sillonnent la France et vont à la rencontre des habitants des quartiers populaires pour parler de l’accès aux droits, inciter à s’inscrire sur les listes électorales et également défendre la candidature de M. Mélenchon. La caravane est dans la région lyonnaise jusqu’au 12 août.

 

LIEN VERS LA SUITE DE L'ARTICLE CI-DESSOUS:

Commenter cet article

DD 29/08/2016 01:39

Exact : il aurait dû écrire "contre" les traités européens. Ceci étant JLM est le candidat déclaré le plus en avance sur le projet de quitter l'Europe : peut-on imaginer en effet que cette structure ultra-libérale sous domination US soit réformable ? Non, donc plan B. Par ailleurs il a bien répondu, selon moi, au sujet des provocations vestimentaires islamistes, ainsi que sur l'émigration. Reste à définir le rôle des frontières, qui en dépit des caricatures faites à l'envi par certains, ne sont nullement un objet de repli sur soi. Bien au contraire.

morvan 27/08/2016 09:56

Je suis souvent "d'accord" avec ce que vous nous donnez à lire, là, ce n'est pas le cas. Je ne suis même pas en phase avec l'assertion selon laquelle JLM n'aurait pas DIT qu'en votant pour lui il y aurait rupture d'avec l'UE, retour de l'indépendance nationale et de la souveraineté populaire. Il l'a dit avec sérénité et prudence ? (qui ne sont pas d'ordinaire ses toutes premières vertus). Oui - mais il l'a dit : de longue date pour ce qui concerne la souveraineté populaire et l'indépendance nationale (VIème République, modalités de la constituante); plus récemment ou tout au moins par étapes plus longues en ce qui concerne la sortie de l'UE, encore que personnellement je reconnaisse même dans les développements de "Nous on peut" le schéma aujourd'hui affirmé du Plan A (on force au changement radical des règles), amenant à la déclaration du Plan B (face à la violente opposition manoeuvrière des oligarchies, on quitte l'UE). Pour moi, l'engagement est pris, et comme à tout-e citoyen-ne compte devra m'en être rendu. L' "inhabituelle prudence" (encore que) de JLM dans cette déclaration programmatique d'intention tient dans mon esprit à une salutaire hiérarchisation des priorités (pour exécuter un programme il faut déjà être éligible, et les nouvelles règles particulièrement perfides font de sa candidature tout sauf un parcours de santé...), et à l'observation du traitement réservé à au moins une candidature de 2012, celle d'Asselineau (qui n'est certes pas ma tasse de thé, ce qui ne m'empêche pas d'estimer scandaleux ce qui s'est passé à son encontre). Par ailleurs, tous les développements évènementiels dans l'UE depuis plus d'une décennie- et il y en aura d'autres d'ici à avril 2017 - sont destinés à faire peur au citoyen de ce dont "ils" sont capables si l'on prétend se sortir de leurs griffes, ce paramètre ne peut être ignoré. Enfin, campagne + préparation des travaux d'une constituante + préparation des moindres détails d'un Plan B (lequel doit traiter en outre l'euro, le MES, le TAFTA et ses petits frères, les banques et les multinationales, j'en oublie en route), c'est un ensemble tellement surhumain qu'actuellement je suis pour ce qui me concerne tout à fait chapeau bas vis à vis de ce que je perçois de la stratégie de JLM.