Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

Publié par El Diablo

Construire l’avenir, c’est construire la Paix: exigeons le retrait de la France de l'OTAN [ARAC]

Partout en Europe monte la colère. Plutôt que de l’entendre J-Claude Junker le 13 septembre appelle les états à se préparer à la guerre. « L’Europe doit se renforcer. Cet impératif n’est nulle part aussi vrai que dans le secteur de la défense ». « Il faudra que nous nous dotions d’un quartier-général unique au sein de l’Union européenne ».

Fin juin a été présenté lors du sommet européen, un document qui appelle à un programme de réarmement massif des états européens. Bruxelles se réserve le droit d’intervenir partout dans le monde.

Est-ce pour faire face au mécontentement, aux exigences sociales, au refus qui s’expriment chaque jour, de l’austérité que la commission souffle sur les braises et s’aligne avec l’OTAN derrière les USA.

La question mérite d’être posée quand Martin Schulz le 5 mai 2016 déclare « l’Europe est une promesse, mais une promesse qui n’a pas été tenue » … « le rêve d’un seul état européen, d’une seule nation européenne est une illusion ».

L’Histoire nous a prouvé que face aux crises financières et aux luttes, la guerre a été utilisée comme recours pour le plus grand profit des industriels et des banquiers.

Ne laissons personne nous imposer un choix entre politique d’austérité et préparatifs de guerre. Nous l’avons vu en 14-18 et en 39-45.

Ce sont les peuples qui payent le dur tribut de ces politiques belliqueuses. Mettre les Nations d’Europe en concurrence et leur proposer ensuite de renforcer les dispositifs militaires, c’est créer des tensions entre nations. Cette logique porte la guerre.

Pour aller vers la paix, il faut répondre aux aspirations des populations. En 1945 c’est la mise en place du CNR (1) intitulé « les jours heureux », créant la sécurité sociale, les services publics, les nationalisations qui permirent de reconstruire le pays.

Depuis sa création, l’ARAC (2) n’a cessé de dénoncer les causes des guerres et leurs conséquences.

Elle appelle pour cela depuis sa création à l’implication de chacun dans le mouvement social, à donner toute sa place à l’ONU dans la résolution des conflits, pour un monde solidaire de droit et de paix.

S’opposer à tout acte de guerre, c’est construire l’humanité de demain, c’est construire l’avenir des générations futures. Au moment où les pays capitalistes poussés par la crise sont engagés dans un bras de fer pour une nouvelle répartition entre eux des richesses de la planète. Nous devons exiger le retrait de la France de l’OTAN, nous devons pour l’avenir des peuples d’Europe, exiger la dissolution de l’OTAN.

 

Patrick Staat

(septembre 2016)

 

(1) Conseil National de la Résistance

(2) Association Républicaine des Anciens Combattants et victimes de guerre.

 

SOURCE : 

 

Commenter cet article