Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

Le blog d’El Diablo est un blog indépendant des partis politiques et des syndicats - Sa ligne éditoriale est progressiste et franchement euro-critique.  Il a vocation à nourrir le débat dans un esprit ouvert, hors tout sectarisme et tabous. Dans ce cadre, défenseur de la liberté d'expression, il donne à connaître des points de vue divers, y compris ceux qu'il ne partage pas forcément.

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

******

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

 

Publié par El Diablo

« Faire Front commun en 2017, avec le Front de gauche et au-delà» - Des militants de la « gauche alternative » dont de nombreux membres du PCF lancent un appel de soutien à Jean-Luc Mélenchon et à des candidatures communes aux législatives

ON NOUS COMMUNIQUE L’APPEL SUIVANT :

POUR AGRANDIR LE TEXTE LIEN CI-DESSOUS:
POUR AGRANDIR LE TEXTE LIEN CI-DESSOUS:

POUR AGRANDIR LE TEXTE LIEN CI-DESSOUS:

 Nous étions 99. Cet appel est destiné à peser sur les protagonistes (Parti communiste, Parti de gauche et France Insoumise de Jean-Luc Mélenchon, socialistes et écologistes critiques, assemblées citoyennes du Front de gauche, etc.) afin que soit créé un cadre pluraliste de campagne : c’est la seule façon de permettre le rassemblement de toutes les forces disponibles.sortir de la divisions des forces de la gauche antilibérale et écologiste afin de un appel à la raison, voici quelques semaines, à lancer 

Nous sommes aujourd’hui près de 6.000 : des centaines de syndicalistes, de militant-es associatifs et politiques..., de citoyen-nes engagée-es, ainsi qu’un très grand nombre d’intellectuels, d’universitaires et de créateurs : économistes, sociologues, philosophes, historiens, cinéastes et gens de théâtre, écrivains... Beaucoup d’élus également, plus de 20 Maires par exemples et de nombreux parlementaires ou anciens parlementaires. Nous publions plus bas les noms de quelques uns d’entre eux.

).http://www.frontcommun.fr/#je-signe -  ou bien à l'aide du document joint dans vos réunions ou initiatives militantes (merci de saisir les signataire sur http://www.frontcommun.fr/#je-signe. Vous pouvez y contribuer en signant cet appel et en le partageant autour de vous, en le faisant signer sur internet  - notre nombre manifestera l’ampleur de l’attente citoyenne à un vaste rassemblement des forces d’alternative à gauche. Nous sommes donnés l’objectif de 10.000 signataires, persuadés que ) et nous transmettrons l’info (date et heure de la rencontre, et le texte que vous aurez rédigé).contact2017@frontcommun.fr et examiner ensemble comment développer cette dynamique. Certaines se sont déjà tenues ou se préparent Montpellier, Paris, Marseille, Toulouse, en Arriège, au Mans, en Seine-Maritime, etc. En signant l’appel, vous serez tenus informés de celles-ci et aurez la possibilité d’en prendre vous même l'initiative. Nous pouvons les relayer auprès des signataires dans votre secteur. Organisez et/ou signalez-les nous (des réunions s’organisent partout en France pour faire connaissance. Enfin, à l’initiative de signataires de nombreuses villes ou départements, 

----------

Focus sur des nouveaux signataires :

Anne Albertini, Noël Albin, maire de Touet de l'Escarène - Lysiane Alezard , conseillère municipale - Gilles Alfonsi, Ensemble - Chantal Amade-Escot, universitaire - Alima Arouali, cinéaste - Fabrice Aubert, économiste - Christian Audoin, directeur du journal Echo - Michel Bachmann, maire de Chauconin-Neufmontiers - Bally Bagayoko, Adjoint au maire de Saint Denis - Fabien Barontini, directeur de festival - Bernard Baude, maire de Méricourt - Pierre Bergounioux, écrivain - Grégory Bonnet, maire de Combronde, conseiller départemental – Vincent Bony administrateur de l'association Alternatives en ACTES - Patrick Bories, réalisateur - Françoise Bosman, conservateur honoraire du patrimoine, chevalier de la Légion d'honneur - Paul Bouffartigues, sociologue - Luc Bourduge, ancien vice-président région Auvergne - René Bourgeois, maire de Varangeville - Brafman Jean, Ensemble - Émile Breton, journaliste - Philippe Brunet, sociologue - Georges Buisson, ancien directeur de scène nationale - Bruno Cancela, maire de Laduz - Julien Cendres, écrivain - Alexis Charansonnet, historien – Christine Charansonnet, médecin - Roger Chauvin, maire de Darbonnay - Lionel Chollon, maire de Loupiac - Alain Claquin, cadre supérieur de la fonction publique - Bruce Clarke plasticien-artiste - Jean Antoine Colin, architecte - Jean-Louis Comolli, cinéaste - Savatore Condro, sociologue - Roger Cornu, sociologue - Al Coutelis dessinateur de BD - Jean Combasteil, ancien député PCF, ancien maire de Tulle - Leïla Cukierman directrice de théâtre retraitée - Marie-Claire Culié, syndicaliste et communiste - Bernard Defaix, militant association de défense des services publics – Christian Digne, journaliste retraité - Georges Duffau-Epstein - Denis Dupuis, maire de Breuil le Sec - Frédéric Dutoit, ancien député Marseille - Monique Eleb, chercheur de l'École Nationale Supérieure d'Architecture Paris-Malaquais - Maurice Failevic, réalisateur – Roberto Ferrario, porte parole de Bellaciao - Dominique Fillère directrice territoriale de la Mairie de St Etienne du Rouvray - Flipo Fabrice, philosophe - Daniel Forget, militant de l'éducation populaire - Nicolas Frize, compositeur - Jean-Pierre Gallèpe, cinéaste - Jean Pierre Garcia, maire de Saint Léger du Bourg Denis - Philippe Gayot, conservateur du patrimoine - Martine Gayraud, communiste - Bertrand Geay sociologue - Susan George, présidente d'honneur d'Attac - Sylvie Glissant directrice de l'Institut du Tout Monde - Jean-Luc Gonneau, secrétaire général La gauche Cactus - Daniel Grenier, maire de le Houlme – Pierre-François Grond, Ensemble - Bernard Guibert, économiste - Claude Guigo, maire de Venanson - Dominique Henry-Gambier, Anthropologue – Kevin Hidalgo, chercheur - François Hilsum, peintre et journaliste – Reza Hiwa, poète – Jacques Isabet, ancien maire de Pantin - Jean-Pierre Jeudy, maire honoraire de Carhaix - Samy Johsua, conseiller d'arrondissement Marseille - Michel Joulé, peintre et graphiste – Anne Klopp, militante communiste - Stathis Kouvélakis, universitaire - Jean Paul Labeyrie, maire de Laruscade - Alain Lacoste, maire St Julien du Serre - Daniel Lacroix, ex responsable du PCF de Renault-Billancourt - André Landrain, militant communiste - Thomas Lasbleiz, réalisateur - André Laurent, maire de Pradines - Marcel Le Bronze, syndicaliste et militant communiste - Hervé Le Corre, écrivain - Jean-Claude Lefort, député honoraire - Philippe Légé, économiste - Joël Lumien, ancien grand reporter à l'Humanité - Justine Malle, Cinéaste - Marc Mangenot, économiste - Roger Martelli, historien - Gus Massiah, altermondialiste - Diégo Masson, chef d'orchestre - Armand Mattelart, sociologue - Marion Mazauric, éditrice - Olivier Meier, directeur de festival - Céline Meneses, membre du mouvement Utopia - Patrice Mestral, compositeur - Henri Meynadier, fondateur de l'agence et galerie Anatome - Marie-Françoise Michenaud, PCF Vendée - Monique Midy, ancienne sénatrice - Daniel Monteux, syndicaliste en membre du PCF - Claude Morilhat, philosophe - Michel Mouréreau, président de la maison de la Culture 93 de 1985 à 1995 - Michel Muller, journaliste - Thierry Muzette, maire de Sainte-Anne-Saint-Priest - Véronique Nordey, comédienne - - Simon Paules, réalisateur - Christophe Pébarthe, universitaire - Arnaud Petit, maire de Woincourt - Jean-Claude Petit, compositeur - Christian Pilichowski, ingénieur et syndicaliste - Michel Pinault, historien - Vincent Porelli, député honoraire des Bouches du Rhône - Francis Pornon, écrivain - Henri Pouillot, militant antiraciste, anti-colonialiste - Tristan Poullaouec, sociologue - Christophe Prud'homme, médecin urgentiste, syndicaliste - Jean-Pierre Quilgars, ancien des 10 de Renault - Édith Rappoport, journaliste culturelle - Jean-Claude Reynaud, maire honoraire Cervens - Joseph Rossignol, ancien député-maire de Limeil-Brévannes - François Rudel, maire de Mezel - José Ruiz, maire de Varennes sur Seine -Danielle Sanchez, ingénieure - Thierry Sarfis, graphiste - Marie-Jean Sauret, universitaire psychanalyste - Stéphane Sirot, historien - Alfred Sorel, enseignant retraité - Eric Stemmelen, écrivain – Philippe Sultan, Fondation Copernic - Jean Tardito, député honoraire, maire honoraire d'Aubagne - Marcel Tassy, ancien député PCF, ancien adjoint au maire de Marseille - Arlette Théphany comédienne - Julien Théry-Astruc, historien - Claude Thiaudière, sociologue - Philippe Souriac, auteur, réalisateur, producteur - Jean-Pierre Thorn, cinéaste - Fabrice Thuriot, universitaire - Laurent Truchot, cinéaste - Jean-Christophe Yu, réalisateur - Jean-Marc Warszawski, musicologue - Bozena Wojciechowski, adjointe au maire d'Ivry sur Seine

  

 

 

 

  

Commenter cet article