Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

Publié par El Diablo

Le Parti communiste de Grèce (KKE) dénonce le social-impérialisme du PCF !

A l’heure où le PCF-PGE se tâte pour mettre sur orbite une candidature EURO - « communiste » de « rassemblement de toute la gauche » – dixit André Chassaigne – et présente cela comme un acte identitaire fort intéressant tous les communistes, il est utile de lire ce commentaire du PC de Grèce (KKE) sur l’activité pseudo-communiste du PCF de M. Pierre Laurent, le président du Parti de la Gauche Européenne, par ailleurs grand admirateur de Tsipras.

Que ceux qui jugent le PRCF « trop dur » avec le PCF muté, ou qui, à défaut de pratiquer l’unité d’action des militants franchement communistes, vendent encore la chimère d’une « remise du PCF sur les rails de la lutte des classes », méditent ce commentaire du journal communiste grec Rizospastis

 

Le Parti communiste de Grèce (KKE) dénonce le social-impérialisme du PCF !

Commentaire de Rizospastis 

(quotidien du PC de Grèce) : 

La spirale descendante de l’opportunisme européen est sans fin.

Il est bien connu que le capital européen et son union, l’UE, ont depuis plusieurs années son « chantre de gauche ». Différents partis jouent ce rôle, qui se déclarent « progressistes » et « de gauche », ainsi que quelques partis qui maintient le titre de « communiste », mais qui se sont assimilés depuis de décennies au courant opportuniste et social-démocrate de soi-disant « eurocommunisme ». Ces derniers, comme par exemple le Parti communiste français, n’ont rien à voir avec le marxisme-léninisme et l’internationalisme prolétarien depuis des années, ils ont même renoncé aux symboles historiques du mouvement communiste et au nom de la « gauche » ils sont devenus la « queue » de la social-démocratie et une « blanchisserie » pour le système capitaliste et les unions impérialistes de l’UE et de l’OTAN. Cependant, ils gardent le nom de « communiste », et ainsi au-delà de leur activité trompeuse dans leur pays, ils participent à des réunions internationales des PC, où ils cherchent à jouer un rôle similaire. Et à en juger par les manifestations du festival récent du journal « L’Humanité » du PC français, la spirale descendante est sans fin.

Comment pouvons-nous autrement se référer au fait de l’invitation à ce festival de G. Katrougalos, ministre du Travail du gouvernement SYRIZA-ANEL, et au discours qu’il y a fait ? En d’autres termes, l’homme qui a massacré, par le troisième mémorandum du gouvernement SYRIZA-ANEL avec les organisations impérialistes, les droits du travail, les salaires et les pensions, et vise maintenant à limiter le droit de grève aussi, a été invité à parler de « politiques néolibérales » au festival de ce parti « communiste ». C’est l’homme qui a été dépeint par les travailleurs et les retraités à la récente mobilisation du PAME comme un… « homme aux mains-ciseaux » moderne.

C’est cet homme que ces « communistes » français, qui n’ont plus de communiste que le nom, ont invité.

Bien sûr, ce n’est pas par hasard, considérant que, pour la discussion qui a eu lieu juste à côté, ils avaient invité Dominique Trinquard, un chef de missions militaires de l’OTAN et de l’ONU, à parler de développements internationaux et de notre « maison commune européenne ». Oui, vous avez bien lu, de l’OTAN, de cette organisation impérialiste qui a massacré et continue à massacrer les peuples. Cela semble absurde pour les communistes en Grèce, ainsi que les communistes dans de nombreux pays du monde. Mais ce n’est pas le cas pour un parti qui a fortement soutenu la récente intervention impérialiste de l’OTAN en Libye et de l’UE en République centrafricaine.

Les paroles de Lénine restent d’actualité aujourd’hui, qui disait que la lutte contre l’impérialisme est inséparable de la lutte contre l’opportunisme.

Publié le 24/09/2016

 

source : http://www.solidnet.org/greece-communist-party-of-greece/cp-of-greece-comment-of-rizospastis-the-downward-spiral-of-european-opportunism-has-no-end-en-ru-es-fr-ar-sq#Fr

 

Commenter cet article