Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

Publié par El Diablo

Les tracts officiels pour la présidentielle ne seront plus envoyés pas la Poste. | Eric Gaillard / Reuters

Les tracts officiels pour la présidentielle ne seront plus envoyés pas la Poste. | Eric Gaillard / Reuters

Pourquoi vous ne recevrez plus de tracts officiels dans votre boite aux lettres avant les élections ?

C'est une économie à 169 millions d'euros. Lors de la présentation du Budget, le gouvernement a annoncé ce mercredi 28 septembre que la propagande électorale sera dématérialisée en vue des élections de 2017 (présidentielle et législatives). En clair, vous ne recevrez plus dans votre boite-aux-lettres quelques jours avant le scrutin les tracts officiels des candidats ainsi que les bulletins de vote.

Pour les consulter, il faudra se rendre sur un site Internet public ou dans les mairies, préfectures et sous-préfectures. Les bulletins seront, pour leur part, toujours distribués dans les bureaux de vote.

"Substituer à l’envoi des circulaires des candidats leur mise en ligne sur un site internet public devrait assurer un meilleur accès à la propagande, susceptible de favoriser une meilleure participation et de réduire l’impact environnemental", estime le ministère de l'Economie et des Finances. Un rapport parlementaire a estimé que la propagande de 2012 avait représenté l'équivalent d'une centaine d'hectares de forêt.

Financièrement, l'Etat compte économiser 69 millions pour les élections législatives et 100 millions pour la présidentielle. "Ces chiffres tiennent compte des huit millions d'euros qui seront déboursés pour faire une campagne d'information", précise Bercy. Car si ce n'est pas l'Etat qui paye ses documents (il prend en charge la mise sous pli et l'affranchissement), il rembourse les frais de papier et d'impression engagés par les candidats qui réalisent plus de 5% des suffrages.

Un test grandeur nature aux régionales

Cette dématérialisation a été testée à l'occasion des élections départementales et régionales de 2015; test qui a été jugé concluant. Seulement ce n'est pas la fin du débat. Par deux fois déjà, le gouvernement a tenté de procéder à cette suppression. Et que ce soit en 2014 et 2015 il a dû faire marche arrière face à la fronde des élus qui craignaient une abstention encore plus forte.

Une fois encore, les détracteurs de la mesure ont commencé leurs attaques. Nicolas Dupont-Aignan, Jean Lassalle et Jean-Louis Masson ont dénoncé "une atteinte à la démocratie". "Cela va privatiser le scrutin, au bénéfice des grands partis", a dénoncé le premier, candidat à la présidentielle pour le compte de Debout la France. Pour les partis comme le sien, la profession de foi adressé à tous les électeurs était la garantie d'une information minimale des citoyens. Il estime que la dématérialisation va entraîner une baisse de l'information.

 

Présidentielle 2017 : plus de professions de foi officielles dans nos boîtes aux lettres !  Une nouvelle atteinte à la démocratie !

SOURCE:

 

Commenter cet article

morvan 04/10/2016 07:36

Oui, et puis ils vont aussi, pour le même motif bien pratique, nous ressortir de son placard - n'en doutez pas, provisoire - la généralisation du vote électronique, éliminant, comme c'est commode, le dépouillement citoyen du scrutin.