Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

Publié par El Diablo

 Fillon, l'homme qui vous ferait presque regretter Sarkozy

=> Chirac a fait regretter Mitterrand

=> Sarkozy a fait regretter Chirac

=> Hollande a (presque) fait regretter Sarkozy

Je me demandais si la malédiction allait cesser.

Ben non, en fait, grâce au « Travaillez plus pour gagner moins » de la thérapie-de-choc-sans-thérapie de Fillon :

(Genre je ne mettrais pas la fin de l’ISF dans le “Tout le monde gagnera moins”)

(Genre je ne mettrais pas la fin de l’ISF dans le “Tout le monde gagnera moins”)

Et n’oublions pas le :

François Fillon, lui, base ses 100 premiers jours entre le 1er juillet et le 30 septembre :

« Je veux qu’on réforme le marché du travail » ;

« Qu’on supprime la durée légale du travail » ;

« Je veux un nouveau code du Travail, allégé, avec les normes sociales fondamentales et renvoyer le reste aux négociations. »

« Je veux une réforme des retraites (passer l’âge de la retraite progressivement à 65 ans), de la fiscalité de l’investissement » ;

« La création d’une allocation sociale unique » ;

« Et enfin la mise en place d’une grande filière de l’enseignement professionnel qui se traduira par la fusion des lycées professionnels. »

« Vous parlez d’un modèle social qui génère six millions de chômeurs, deux millions de jeunes sans formation, un modèle qui se traduit par le déclassement des classes moyennes, qui n’arrive pas endiguer l’explosion de la pauvreté, qui ne permet même pas aux Français d’être logés correctement. »

« Ce modèle social français n’existe plus aujourd’hui. On n’est pas en 1945, on est dans un monde ouvert, on a besoin de changer profondément ce modèle pour qu’il soit plus juste. »

François Fillon estime qu’il ne doit plus y avoir de durée légale du travail. Tout doit être négocié au sein de l’entreprise. Avec une limite maximale quand même, fixée par l’Union européenne, de 48h par semaine. Pour François Fillon, « il faut vraiment en terminer » avec les 35h.

« Alain Juppé ne veut pas vraiment changer les choses. Il propose des modifications qui ne changeront pas fondamentalement le pays. Tout le monde doit faire un effort, travailler plus et gagner un peu moins. Je n’accepte pas qu’on dise ‘c’est impossible’. »

« Il ne s’agit pas de supprimer des postes de fonctionnaires pour le plaisir, on sait qu’on a besoin de fonctionnaires. Pourquoi je propose 500.000 ? Parce que j’augmente le temps de travail. Vous aurez toujours autant d’heures de travail de policiers, infirmiers, si j’augmente le temps de travail. »

[OB : c’est bien connu les policiers ou les services de santé sont tous à 35 heures, heum…]

« La France n’a pas vocation à être multiculturelle ; la France a une histoire, une langue. Nous n’avons pas fait le choix du communautarisme, du multiculturalisme. Ce n’est pas le choix que je veux pour notre pays. Quand un étranger vient dans notre pays, il doit s’intégrer, respecter notre héritage. Quand on vient dans la maison d’un autre, par courtoisie, on ne prend pas le pouvoir.. »

[OB : trèèèèès amusant de la part de l’héritier de l’Algérie Française… Les Français ayant bien sûr toujours respecté les héritages locaux des colonies…]

« La question fondamentale, c’est comment aller de l’avant, comment entrer dans le monde d’aujourd’hui… En conservant les valeurs qui sont les nôtres, cette culture, cette langue, cette référence. »

 SOURCE:

Commenter cet article