Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Information

1-Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos et/ou vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que  les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2-Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3- Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

ElDiablo

Adresse pour me contacter:

igrek@live.fr

POUR SUIVRE CE BLOG

CLIQUEZ CI-DESSUS

à gauche

dans le bandeau noir

Archives

Publié par El Diablo

 Les deux candidats à la présidentielle autrichienne (de gauche à droite sur la photo) : Alexander Van der Bellen , candidat écologiste et Norbet Hofer,  candidat de l'extrême-droite - (source : rfi.fr)

Les deux candidats à la présidentielle autrichienne (de gauche à droite sur la photo) : Alexander Van der Bellen , candidat écologiste et Norbet Hofer, candidat de l'extrême-droite - (source : rfi.fr)

Les Autrichiens votent à nouveau pour élire leur président fédéral dimanche. L'ancien Vert Alexander van der Bellen et le candidat de l'extrême-droite Norbert Hofer sont toujours au coude-à-coude dans un duel où l'économie ne sera pas absente.
Ce dimanche 4 décembre sera un jour décisif pour l'Union européenne. Outre le référendum constitutionnel italien, l'Autriche vote à nouveau pour élire son président fédéral. La Cour constitutionnelle autrichienne a en effet annulé le 1er juin dernier le deuxième tour de l'élection du 22 mai où l'Indépendant et ancien président des Verts Alexander van der Bellen l'avait emporté contre le candidat du parti d'extrême-droite FPÖ Nobert Hofer avec 50,35% des suffrages. Cet écart de 30.863 voix sur 4.637.046 suffrages exprimés n'avait été obtenu qu'à l'issu du décompte des votes par correspondance, ce qui a donné lieu à une contestation de la FPÖ finalement acceptée par la justice constitutionnelle. Le deuxième tour devait initialement se tenir le 2 octobre, mais en septembre, il a été remarqué que certaines enveloppes de vote ne se fermaient pas. Suite à ce « Uhu-gate » comme l'a appelé le quotidien allemand Süddeutsche Zeitung en référence à la marque de colle, le gouvernement a alors demandé une vérification et a repoussé le scrutin au 4 décembre (...)

LIEN VERS LA SUITE DE L'ARTICLE CI-DESSOUS:

 

Commenter cet article