Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Information

1-Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos et/ou vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que  les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2-Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3- Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

ElDiablo

Adresse pour me contacter:

igrek@live.fr

POUR SUIVRE CE BLOG

CLIQUEZ CI-DESSUS

à gauche

dans le bandeau noir

Publié par El Diablo

Emmanuel MACRON: « Salariés ! Ubérisez-vous ! » [par Jean Lévy]

Selon Emmanuel Macron, « le rôle de la politique est de déployer un cadre qui permettra à chacune et à chacun de trouver sa voie, de devenir maître de son destin, d'exercer sa liberté, de pouvoir choisir sa vie, puis de pouvoir vivre de son travail » [Le Figaro]

Mise en perspective par Jean Lévy :

Emmanuel Macron, l'homme des bus privés remplaçant la SNCF, n'est « ni gauche, ni droite ». Il est de tendance « Rothschild ». C'est CAPITAL de le savoir. Il se dit « En Marche » vers l'Elysée pour libérer les Français des lois qui les protègent.

C'est toute la différence avec François Fillon. Celui-ci, également du côté du capital, préconise la manière forte en imposant des décrets, socialement esclavagistes.

C'est ce que lui reproche Macron, pas le résultat, la méthode. L'ancien ministre de l'Economie propose d' « ubériser » les salariés, c'est-à-dire faire en sorte que ceux-ci deviennent volontairement « esclaves ». En se « libérant » des statuts, des conventions collectives. Et des lois.

Ainsi, volontairement, chaque Français déciderait de l'âge auquel il décide de prendre sa retraite, du nombre d'heures de travail hebdomadaire qu'il veut effectuer, de sa couverture sociale complémentaire. Chacun aurait ainsi la faculté de choisir, sans y être forcé, son degré d'exploitation. Bien sûr, avec les risques encourus, le salaire ou la pension à taux plein ou réduit, le niveau accordé au maintien de sa santé et son prix. Avec Macron, plus de sécurité sociale généralisée, d'horaire imposé, de salaire garanti.

A chacun de décider de son sort.

En clair, les salariés seraient ainsi « ubérisés », telle la révolution recherchée par l'entreprise US chez les taxis, dont les nouveaux chauffeurs devenaient maîtres de leur véhicule, de leur horaire de travail, du niveau de leur revenu : tous patrons !

Le résultat ne s'est pas fait attendre. La liberté n'est pas au rendez-vous : pas de retraite, pas de salaire garanti, pas de couverture sociale, pas de congés...Et au bout du bout, une rémunération réduite par oukase patronal...

A vous de choisir ...

SOURCE :

 

Commenter cet article