Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Information

1-Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos et/ou vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que  les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2-Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3- Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

ElDiablo

Adresse pour me contacter:

igrek@live.fr

POUR SUIVRE CE BLOG

CLIQUEZ CI-DESSUS

à gauche

dans le bandeau noir

Archives

Publié par El Diablo

SOUTIEN à MYLÈNE PALISSE, militante CGT, RÉPRIMÉE POUR DÉLIT D’OPINION

Mylène Palisse, conseillère d’insertion et de probation dans l’administration pénitentiaire, déléguée CGT, a osé critiquer publiquement des directives ministérielles sensées combattre la radicalisation. Elle est menacée de révocation. Une pétition unitaire est engagée (80 personnalités), ainsi qu’un meeting public et un rassemblement à Paris le 13 décembre 2016.  L’UGFF CGT  mobilise.

Mylène Palisse, conseillère pénitentiaire d’insertion et de probation et élue CGT risque jusqu’à la révocation pour avoir exprimé des critiques concernant certaines modalités de la mise en œuvre au sein de l’administration pénitentiaire de la prévention de la radicalisation dans les colonnes de l’Humanité en avril dernier dans un article intitulé « Cochez la case djihadiste ».

Interpellé, le Ministre de la Justice, pourtant garant des libertés fondamentales, fait sien l’acharnement de l'administration pénitentiaire en confirmant la convocation de Mylène Palisse le 13 décembre 2016 devant le Conseil de discipline.

-Parce que la liberté d’expression est un droit constitutionnel, inhérent à la démocratie,

-Parce que la liberté d’opinion des fonctionnaires est un des fondements du statut général,

-Parce que les fonctionnaires ne sont pas de zélés serviteurs, exempts de tout droit à la critique et à la parole,

-Parce qu’ils sont légitimes à questionner la mise en œuvre de politiques publiques, dont ils sont les acteurs,

-Parce que ces interrogations relèvent de débats d’intérêt général,

-Parce que la liberté d’expression syndicale ne peut se cantonner à des critiques complaisantes,

-Parce que les libertés syndicales ne sont pas négociables et sont des garanties essentielles dans un État de droit,

Nous exigeons l’abandon immédiat des poursuites disciplinaires contre Mylène Palisse et affirmons haut et fort notre attachement à la liberté d’expression et aux libertés syndicales.

SIGNEZ LA PÉTITION (LIEN CI-DESSOUS) :

VOIR ÉGALEMENT LE LIEN CI-DESSOUS:

Commenter cet article