Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

Le blog d’El Diablo est un blog indépendant des partis politiques et des syndicats - Sa ligne éditoriale est progressiste et franchement euro-critique.  Il a vocation à nourrir le débat dans un esprit ouvert, hors tout sectarisme et tabous. Dans ce cadre, défenseur de la liberté d'expression, il donne à connaître des points de vue divers, y compris ceux qu'il ne partage pas forcément.

 

 

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

******

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

Publié par El Diablo

Les « ROUGES VIFS » Ile-de-France tiennent leur CONGRÈS le 4 février 2017

Lors de la dernière assemblée du 8 décembre 2016, il a été décidé de convoquer une assemblée générale statutaire, c'est-à-dire, ayant un ordre du jour portant :

-Sur l'évaluation de l'activité de notre association depuis sa création

-Sur la définition des axes et orientations pour les mois qui viennent

-Sur la présentation du bilan financier de l'utilisation des cotisations

-Sur l'élection d'un nouveau Conseil d’Administration, au sens des obligations légales d'une association, ayant pour objectif la mise en œuvre des orientations définies

Lors de cette assemblée, nous prendrons le temps d'évaluer fondamentalement l'action de notre association envers ses adhérents et plus largement sur le plan politique envers l'ensemble du monde du Travail et de l'ensemble de la société.

La création de notre association, début 2002, s'est faite sur les constats de l'impossibilité de véritables débats de fond au sein du PCF et du départ massif de nombreux militants politiques d'entreprise. Nos statuts stipulent que notre association a « pour objet de développer par l'action, la réflexion, la formation, l'élaboration de propositions alternatives communistes. Elle se donne pour but d'aider à ouvrir une perspective de transformation radicale de la société, dans le sens de la justice sociale, la liberté et la paix, dans un monde sans classe ».

Cela faisait suite à « l'appel des 500 » à Paris et au texte signé par plus de 1500 communistes de toute la France « NOUS ASSUMONS NOS RESPONSABILITÉS ».

Depuis notre création, nous nous sommes exprimé et avons agi sur de nombreux sujets :

-En diffusant « NOTRE OPINION » entre les deux tours de la présidentielle de 2002 ayant vu la présence de Le Pen face à Chirac, ce dernier étant légitimé par 82% des votants, lui donnant un blanc sein sur la politique à mener

-En 2003, nous avons publié plusieurs textes dans le cadre de la lutte contre la loi sur les retraites

-En 2004, nous avons milité contre le changement de statut de l'entreprise publique EDF/GDF

-En 2005, nous nous sommes prononcés pour un « NON à TOUTE constitution européenne », actant les prémices d'une revendication de sortie de l'Union Européenne, non sans débats entre nous. A l'issue du résultat, nous avons mis en évidence le caractère de classe du vote

-2006 verra notre action contre le CPE mettant en évidence la nocivité de toute mesure politique spécifiquement tournée vers la jeunesse dans le cadre du Travail conduisant à les séparer du reste du monde du Travail

-En 2007, après avoir une nouvelle fois dénoncé le piège institutionnel des élections présidentielles, nous qualifierons « d'ACTE DE FORFAITURE » du gouvernement Sarkozy/Fillon avec l'appui du PS, qu'a constitué l'adoption du traité de Lisbonne, reprenant le traité constitutionnel européen rejeté par le Peuple français

- En 2008, nous avons organisé plusieurs débats publics sur le « Salaire socialisé », sur les Institutions, sur les Services Publics

2009 a vu notre action contre les mesures d'austérité mises en œuvre suite à la crise financière de 2007/2008. « La crise, c'est eux, la solution, c'est NOUS ! »

- En 2010, ce fut la lutte des cheminots et l'immense mouvement populaire contre la nouvelle « réforme des retraites » qui nous a occupé

2011 et 2012 nous ont, une nouvelle fois, travaillé sur le caractère antidémocratique et antisocial de l'élection du président de la République au suffrage direct

2013, 2014, 2015, nous avons réfléchi et publié sur les fondements du « Modèle Social Français », Sécu et Secteur Public Nationalisé, sur le chantage à la « Dette publique », sur la tentative de dévoiement de la lutte des classes par l’instrumentalisation des attentats terroristes au travers de l'injonction à être TOUS « Charlie »

2016, c'est la lutte contre la loi « Travail » et l'affirmation que le Travail doit précisément s'affirmer sur le plan politique (« On prend TOUT »)

A chaque étape, nous avons suscité de l'intérêt autour de nous mais nous n'avons pas « grandi », nous n'avons pas réussi à faire que l'adhésion à notre association paraisse une nécessité à tous les militants qui veulent vraiment changer la société. C'est à cette question que nous devons nous atteler. Plusieurs pistes ont été proposées lors de nos dernières réunions. Elles seront mises en débat le 4 février 2017.

 

ROUGES VIFS Ile-de-France

Le 4 janvier 2017

 

LIEN POUR CONTACT CI-DESSOUS :

Commenter cet article