Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Information

1-Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos et/ou vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que  les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2-Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3- Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

ElDiablo

Adresse pour me contacter:

igrek@live.fr

POUR SUIVRE CE BLOG

CLIQUEZ CI-DESSUS

à gauche

dans le bandeau noir

Archives

Publié par El Diablo

capture d'écran LCI

capture d'écran LCI

Une candidature de Manuel Valls peut-elle être couronnée de succès alors qu'il représente le mandat de François Hollande ? L'économiste Jacques Sapir se penche sur les chances du Premier ministre de réussir face à ses rivaux de gauche.

RT France : Pensez-vous que Manuel Valls soit un bon candidat pour remporter effectivement la primaire ?

Jacques Sapir (J. S.) : Tout d’abord, Manuel Valls est un candidat qui arrive usé à la primaire. Il arrive usé, parce qu’il est au gouvernement depuis maintenant trois ans, il a d’une certaine manière assumé les différentes décisions prises par François Hollande, y compris les plus contestées - comme la fameuse Loi Travail El Khomri - qu’il a dû faire passer avec une disposition particulière de la Constitution française, ce qu’on appelle l’article 49.3 et qui n'est autre qu'un vote bloqué en réalité. Il arrive, d’une certaine manière, usé. Néanmoins, on sait que les personnes qui se déplaceront à la primaire ne constituent pas exactement l’électorat du parti – c’est la même chose pour la primaire de la droite. On peut considérer que la droite a fait grosso modo entre 12 à 16 millions de voix aux élections, et il y a eu 4 millions de gens qui se sont déplacés à la primaire – c'est la même chose pour le Parti socialiste. Et [Manuel Valls] devra à la fois essayer de combiner sa loyauté à François Hollande parce qu'elle lui donne une forme de légitimité à l’intérieur de l’électorat socialiste, mais aussi marquer sa différence de manière crédible par rapport à la politique de François Hollande. Et cela risque de ne pas être du tout facile pour lui.

LIEN VERS LA SUITE DE L'ARTICLE CI-DESSOUS:

Commenter cet article