Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Information

1-Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos et/ou vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que  les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2-Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3- Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

ElDiablo

Adresse pour me contacter:

igrek@live.fr

POUR SUIVRE CE BLOG

CLIQUEZ CI-DESSUS

à gauche

dans le bandeau noir

Publié par El Diablo

Pour l'instant, le programme économique d'Emmanuel macron est dans la droite ligne du quinquennat de François Hollande. (Crédits : © Jacky Naegelen / Reuters)

Pour l'instant, le programme économique d'Emmanuel macron est dans la droite ligne du quinquennat de François Hollande. (Crédits : © Jacky Naegelen / Reuters)

Par Fabien PILIU

En attendant de connaître avec précision le programme d'Emmanuel Macron, ses premières propositions dans le domaine économique et social sont dans le prolongement direct de la politique menée par François Hollande depuis 2012.

Il va bien falloir qu'il se dévoile un peu, qu'il en dise un peu plus. Pour l'instant, la "magie" Macron, comme se plaisent à la décrire quelques commentateurs, opère sans que la "Révolution" que l'ancien ministre de l'Economie de François Hollande souhaite déclencher n'ait encore de véritable contenu économique et social. Mais cette situation ne pourra pas durer très longtemps.

Comme disait Martine Aubry en commentant le programme de François Hollande lors de la primaire de 2011, "quand c'est flou, c'est qu'il y a un loup". Reprise par Arnaud Montebourg lors du deuxième débat des primaires de la Belle alliance populaire (BAP), cette phrase reste d'actualité.

[…]

LIEN VERS LA SUITE DE L’ARTICLE DE LA TRIBUNE :

Commenter cet article