Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Information

1-Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos et/ou vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que  les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2-Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3- Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

ElDiablo

Adresse pour me contacter:

igrek@live.fr

POUR SUIVRE CE BLOG

CLIQUEZ CI-DESSUS

à gauche

dans le bandeau noir

Archives

Publié par El Diablo

Quinze ans de malheurs : l’anniversaire oublié de l’Euro [par Emmanuel Lyasse]

Du sommet de Maastricht ne sont redescendus que des triomphateurs. L’opinion publique attendant de toute négociation européenne une sorte de miracle, dont personne ne peut sortir perdant, Maastricht aura été un grand arbre de Noël d’où chacun a ramené son cadeau.

Didier Motchane, janvier 1992

 

Alors que la manie de la commémoration dont est atteint ce malheureux pays prend de mois en mois des proportions toujours plus monstrueuses, il est un anniversaire que personne ne semble songer à fêter, qui aurait pourtant pu donner lieu à de joyeuses célébrations étalées sur sept semaines : le 1er janvier 2002, les pièces et les billets en euros commençaient à circuler en France ; le 18 février de la même année, ceux en francs n’avaient plus cours. Cet anniversaire coïncidait heureusement avec le vingt-cinquième du traité de Maastricht, adopté en décembre 1991, signé le 7 février 1992. Il est à peine besoin de se demander la raison de ce silence chez ceux qui nous avaient promis des merveilles de ce changement. Il est en revanche utile de se demander pourquoi, comme d’ailleurs celle d’avril-mai 2002, la prochaine élection présidentielle se tiendra sans que personne n’envisage, désormais en tirant les conséquences de ces raisons, de remettre en cause sérieusement l’Euro.

LIEN VERS LA SUITE DE L’ARTICLE CI-DESSOUS :

Commenter cet article