Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

Le blog d’El Diablo est un blog indépendant des partis politiques et des syndicats - Sa ligne éditoriale est progressiste et franchement euro-critique.  Il a vocation à nourrir le débat dans un esprit ouvert, hors tout sectarisme et tabous. Dans ce cadre, défenseur de la liberté d'expression, il donne à connaître des points de vue divers, y compris ceux qu'il ne partage pas forcément.

 

 

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

******

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

Publié par El Diablo

source: photo : le parisien

source: photo : le parisien

LE SCAN ÉCO - Dans un entretien au Monde, ce vendredi, le candidat à la présidentielle a brossé les grandes lignes de son programme. Le Figaro fait le point sur toutes ses propositions économiques.

Jean-Luc Mélenchon, candidat de la France insoumise, comme il se définit lui-même, a ressurgi, ce jeudi, dans un paysage politique très occupé par la primaire organisée par le PS en critiquant la légitimité de cette élection. Il a défendu l'idée qu'à gauche, le vote utile, c'est lui.

Entretien au Monde ce vendredi, longue note de blog et présentation de ses vœux ce jeudi : le candidat qui doit tenir meeting, dimanche 8 janvier, à Tourcoing et mercredi 11 janvier, au Mans, tente de se faire une place dans un espace médiatique saturée par la primaire de la Belle alliance populaire...

Le Figaro revient sur les grandes lignes de son programme économique.

Social

Jean-Luc Mélenchon souhaite « le retour aux 35 heures réelles », l'abrogation de la loi El Khomri, et l'augmentation immédiate du smic net mensuel de 16% pour le porter à 1326 euros net pour 35 heures.

Retraites

Il propose de rétablir la retraite à 60 ans avec quarante annuités pour une retraite complète.

Santé

Le candidat de la France insoumise propose un remboursement de la Sécu à 100% « des frais médicaux et des droits fondamentaux inconditionnels - droit aux premiers mètres cubes d'eau, de gaz et aux premiers kilowattheures gratuits », détaille-t-il dans Le Monde. Il abolira les dépassements d'honoraires des médecins, et renforcera le paiement au forfait, il reconstruira le service public hospitalier, et reprendra la tarification à l'acte.

Revenu universel

Jean-Luc Mélenchon fustige les propositions de «revenu décent de 800 euros» ou «revenu universel de 535 euros» de, respectivement, Manuel Valls et Benoît Hamon, leur reprochant leur ambiguïté. « Les deux formules sont au-dessous du seuil de pauvreté, de l'allocation aux adultes handicapés et même du minimum vieillesse », accuse Jean-Luc Mélenchon dans Le Monde.

Energie

En faveur de la sortie du nucléaire avec notamment la fermeture immédiate de Fessenheim, l'abandon des projets EPR de Flamanville et d'Hinkley Point, le candidat à la présidentielle veut un modèle de relance par la planification écologique. Il propose d'injecter 100 milliards d'euros supplémentaires dans l'économie pour des investissements écologiquement et socialement utiles et de transformer les 41 milliards d'euros annuels du pacte de responsabilité et du crédit d'import compétitivité pour financer la transition énergétique et les activités socialement utiles

Europe

Jean-Luc Mélenchon souhaite s'exonérer du pacte de stabilité et des règles européennes encadrant les déficits et mettre fin à l'application unilatérale de la directive sur le détachement de travailleurs en France. Il refuse les traités de libre-échange (Tafta, Ceta...), veut dévaluer l'euro pour revenir à la parité avec le dollar.

Entreprises et finances

Côté entreprises, le candidat aimerait revenir sur le programmes de privatisation et instaurer un protectionnisme solidaire pour produire en France. Côté finances, il veut séparer les banques d'affaire des banques de détail et créer un pôle public bancaire. Il veut sortir que la France sorte du FMI et de la Banque mondiale pour œuvrer à la création d'un Fonds d'urgence sociale et d'une Banque solidaire d'investissement.

 

SOURCE :

 

Commenter cet article