Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Information

1-Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos et/ou vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que  les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2-Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3- Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

ElDiablo

Adresse pour me contacter:

igrek@live.fr

POUR SUIVRE CE BLOG

CLIQUEZ CI-DESSUS

à gauche

dans le bandeau noir

Archives

Publié par El Diablo

photo d'illustration (source: l'Express)

photo d'illustration (source: l'Express)

Assurance chômage : le nouveau projet du patronat met déjà la CGT en colère

Le patronat a transmis aux syndicats ses propositions pour les négociations sur l'Unedic ce 28 février. Il plaide pour une « incitation » à modérer les contrats très courts et la réduction de la durée d'indemnisation des plus de 50 ans. La CGT s'insurge.

Les négociations sur l'épineux dossier de l'assurance chômage redémarrent. En vue de reprendre les discussions dès le mardi 7 mars, le patronat a envoyé aux syndicats un premier document de travail. C'est sur la base de ce texte que les partenaires sociaux vont devoir se mettre d'accord s'ils souhaitent aboutir à un accord. Les négociations qui se prolongeront tout le mois sont en effet celles de la « dernière chance » à quelques semaines de l'élection présidentielle.

[…]

LIRE LA SUITE DE L’ARTICLE SUR LE SITE DE L’EXPRESS [lien ci-dessous] :

 

ASSURANCE CHÔMAGE : pour la CGT, le projet du patronat est «  une agression contre les droits des chômeurs »

Reprise des négociations assurance chômage

La CGT s’engage pour des droits à la hausse

Le MEDEF a consenti à reprendre les négociations et a admis du bout des lèvres qu’il était légitime que tous les syndicats de salariés demandent une discussion sur les contrats courts.

La phase de « diagnostic », même si le Medef l’avait initialement proposée pour gagner du temps, a permis d’entendre différents experts dont plusieurs ont montré la récurrence des contrats de plus en plus courts (CDD, intérim, etc.). Une étude du CESE a montré la violence de l’impact du chômage sur les demandeurs d’emploi et leur entourage.

La CGT s’engage dans cette négociation express (quatre réunions du 7 au 28 mars) en portant plusieurs revendications :
- conclure une convention de longue durée, au minimum quatre ans pour sortir de l’incertitude et du chantage ;
- pénaliser le recours aux contrats de plus en plus brefs au profit de contrats longs et surtout de CDI ;
- déplafonner les cotisations sur les salaires de plus de 12 000 euros par mois (au nom de « l’équité » tant claironnée par le patronat) ;
- veiller à l’égalité entre femmes et hommes, en supprimant les écarts de salaires et en maintenant la borne d’âge de 50 ans qui permet le passage de 24 à 36 mois ;
- revoir les exemptions d’assiette qui font perdre jusqu’à 3 milliards d’euros de recettes (épargne salariale, intéressement, etc.).

Pour la CGT, la négociation doit aboutir à un texte améliorant la protection sociale des privé-e-s d’emploi et aller vers une sécurité sociale professionnelle qui garantirait un revenu à tou-te-s les salarié-e-s avec ou sans emploi. L’équilibre des comptes implique une véritable politique de l’emploi et de nouvelles recettes !

La CGT, dans la recherche de l’unité syndicale, continuera de veiller sur les droits des salariés privés d’emploi.

Montreuil, le 16 février 2017

SOURCE:

Commenter cet article