Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Information

1-Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos et/ou vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que  les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2-Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3- Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

ElDiablo

Adresse pour me contacter:

igrek@live.fr

POUR SUIVRE CE BLOG

CLIQUEZ CI-DESSUS

à gauche

dans le bandeau noir

Publié par El Diablo

capture d'écran BFM Tv

capture d'écran BFM Tv

Invité vendredi 17 février 2017 sur le plateau de BFM TV, le candidat à la présidentielle est notamment revenu sur l'épineux sujet de l'union de la gauche.

« Je ne vais pas m'accrocher à un corbillard. » La formule est signée Jean-Luc Mélenchon. Invité ce vendredi sur le plateau de BFM TV, le candidat à la présidentielle a évoqué plusieurs questions, revenant notamment sur l'épineux sujet de la candidature unique à gauche. Après l'avoir interrogé sur son éventuel rapprochement avec Benoît Hamon, Ruth Elkrief enchaîne en lui demandant si l'absence d'union de la gauche ne va pas favoriser la candidature du Front national. Et la réponse ne se fait pas attendre : « Quel danger ? (…) 30 % [d'intention de vote dans les derniers sondages] (…) ça veut dire 70 % qui ne votent pas pour elle. Il y a un deuxième tour (…). C'est un argument qui sert à faire peur et à empêcher de penser. » Avant d'enchaîner : « Je n'ai pas l'intention d'aller m'accrocher à un corbillard (…) Si Benoît Hamon est prêt à une politique de rupture avec le passé et avec les gens qui sont encore là, il est le bienvenu. Il n'y a pas besoin de preuve, j'ai dit que je serai candidat. »

[…]

LIEN VERS LA SITE DE L’ARTICLE CI-DESSOUS :

Commenter cet article