Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

Le blog d’El Diablo est un blog indépendant des partis politiques et des syndicats - Sa ligne éditoriale est progressiste et franchement euro-critique.  Il a vocation à nourrir le débat dans un esprit ouvert, hors tout sectarisme et tabous. Dans ce cadre, défenseur de la liberté d'expression, il donne à connaître des points de vue divers, y compris ceux qu'il ne partage pas forcément.

 

 

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

******

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

Publié par El Diablo

Rassemblement pour la libération de MUMIA ABU-JAMAL : mercredi 1er mars 2017 à 18h à PARIS [Place de la Concorde]

Le prochain rassemblement mensuel de soutien à Mumia aura lieu le mercredi 1er mars (18h) à proximité de l'ambassade des Etats-Unis place de la Concorde à Paris (angle rue de Rivoli - jardin des Tuileries).

La défense de Mumia a saisi la justice pour outrage à magistrat

Face au refus de l'administration pénitentiaire de donner à Mumia les moyens de se soigner, comme le juge fédéral Mariani l'avait ordonné, les avocats de Mumia ont décidé de contre-attaquer en saisissant les tribunaux pour outrage à magistrat. De son côté l'Etat de Pennsylvanie a demandé au juge de surseoir à son injonction dans l'attente de son recours sur le fond contre la décision favorable à Mumia. Pour mémoire, cette décision du juge était motivée par le fait que la Constitution des Etats-Unis devait primer sur le coût des traitements. Autrement dit, le droit d'être soigné ne peut souffrir d'exception au prétexte d'arguties budgétaires qui privent Mumia et les 6.000 prisonniers de Pennsylvanie du traitement contre l'hépatite C dont ils sont atteints. A ce propos, l'exemple de l'Etat voisin de New-York où tous les malades ont enfin accès au traitement prouve qu'il suffit de s'en donner les moyens. La France n'est pas non plus un modèle du genre : en considération du coût prohibitif du médicament (40.000 euros), la Sécurité Sociale a pratiqué la sélection des ayants-droit à la prise en charge. Ce n'est que tout récemment, après avoir négocié un coût plus raisonnable (10.000 euros) avec le laboratoire américain détenant le brevet du médicament, que les pouvoirs publics et la Sécurité Sociale ont enfin décidé de soigner tous les malades souffrant de ce virus mortel. En Egypte et en Inde, le même médicament, fourni par le même laboratoire, est accessible pour quelques centaines d'euros. Dans ces deux pays, l'épidémie touchant des millions de personnes, gageons que le labo américain a fait ses comptes en termes de profits pour le vendre à ce prix. Aux Etats-Unis, son coût reste commercialisé aux environs de 70.000 euros ! De ce fait, au-delà des prisonniers, ce sont des centaines de milliers de malades qui ne bénéficient d'aucun traitement.

La Poste française refuse la réédition du timbre à l'effigie de Mumia

La diffusion de ce timbre a connu un réel succès : 60.000 exemplaires ont été vendus. Le stock étant épuisé, le Collectif Mumia a passé une commande pour sa réédition. A notre plus grand étonnement, la réponse a été négative. La Poste justifie ce refus par une modification de ses conditions générales de vente qui précisent désormais que « afin de préserver la neutralité de La Poste, celle-ci n'accepte plus de visuels qui fasseréférence de manière directe ou indirecte à une condamnation ou procédure pénale en cours, en France ou à l'étranger ». Autre nouveauté: « le visuel ne doit pas inclure de message représentant une action revendicatrice militante. L'image de La Poste étant associée au timbre-poste, le visuel ne doit pas ainsi comporter sous quelle forme que ce soit (textes, photos, illustrations) de message politique explicite, péjoratif ou contestataire ». Tout un programme ! Certes à l'origine de la demande de fabrication du timbre Mumia, il a fallu discuter avec La Poste pour convaincre sa direction que la France et l'Europe étaient très engagées (citoyens et élus de toutes opinions, organisations de défense des droits humains et collectivités territoriales) aux côtés de ce journaliste américain condamné à mort, sentence qui n'a heureusement plus court sur notre vieux continent. Vous trouverez en pièce jointe la liste non exhaustive et actualisée des soutiens à Mumia que nous avons portée à la connaissance de La Poste. L'entreprise, encore propriété de l'Etat à 100%, n'aurait-elle plus aucun sentiment de service public au point même d'en écarter les droits humains ? Accessoirement, la vente de ce timbre a rapporté 35.000 euros à La Poste ! En ultime recours, le Collectif Mumia a décidé de saisir le médiateur de La Poste.

COLLECTIF FRANCAIS "LIBÉRONS MUMIA !" rassemblant une centaine d'organisations et de collectivités publiques

MEMBRE DE LA COALITION MONDIALE CONTRE LA PEINE DE MORT

Courriel : contact@mumiabujamal.com

Site Web : www.mumiabujamal.com

SOURCE:

Commenter cet article