Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Information

1-Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos et/ou vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que  les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2-Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3- Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

ElDiablo

Adresse pour me contacter:

igrek@live.fr

POUR SUIVRE CE BLOG

CLIQUEZ CI-DESSUS

à gauche

dans le bandeau noir

Archives

Publié par El Diablo

source photo d'illustration : Le Dépêche

source photo d'illustration : Le Dépêche

Présidentielle. La popularité de Fillon en chute libre

Conférence de presse, "lettre aux Français" : François Fillon n’a convaincu ni les Français, ni les sympathisants de droite, et accélère encore sa chute : désormais sept Français sur dix veulent qu’il renonce à l’élection présidentielle 2017.

Pas moins de 29 points perdus depuis le mois de novembre. Les trois-quarts des Français (74 %) et une majorité de sympathisants de droite (53 %) ont désormais une mauvaise opinion de François Fillon, empêtré dans les affaires concernant sa femme, Penelope.

Depuis novembre - soit en moins de trois mois, l’ex-favori des sondages a chuté de 29 % auprès des Français… Mais ce n’est pas tout : il a aussi perdu 15 points à droite depuis le 27 janvier.

Si la séquence « explications » de François Fillon a été saluée par les commentateurs, elle n’a pas du tout convaincu les Français : 8 Français sur 10 (79 %) et 6 sympathisants de droite sur 10 (61 %) n’ont pas été convaincus par ses explications.

Résultat, 7 Français sur 10 et une majorité de sympathisants de droite (53 % contre 46 %) lui demandent désormais de renoncer à se présenter à l’élection présidentielle.

Le vainqueur de la primaire de novembre 2016 est déstabilisé depuis la fin janvier par des révélations du Canard enchaîné et une enquête préliminaire ouverte par le Parquet national financier (PNF) concernant notamment les emplois d'attachés parlementaires occupés par des membres de sa famille.

 

SOURCE :

Commenter cet article