Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

Le blog d’El Diablo est un blog indépendant des partis politiques et des syndicats - Sa ligne éditoriale est progressiste et franchement euro-critique.  Il a vocation à nourrir le débat dans un esprit ouvert, or tout sectarisme et tabous. Dans ce cadre, défenseur de la liberté d'expression, il donne à connaître des points de vue divers, y compris ceux qu'il ne partage pas forcément.

 

 

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

Publié par El Diablo

Emmanuel MACRON : « JE SUIS POUR UNE SOCIÉTÉ SANS STATUTS » et 29 autres citations du candidat des banquiers

30 des pires déclarations d’Emmanuel Macron

1. « Si j’étais chômeur, je n’attendrais pas tout de l’autre, j’essaierais de me battre d’abord. »

2. « Il faut des jeunes Français qui aient envie de devenir milliardaires. »

3. « Bien souvent, la vie d'un entrepreneur est bien plus dure que celle d'un salarié, il ne faut pas l'oublier. Il peut tout perdre, lui, et il a moins de garanties. »

4. « Il y a dans cette société (Doux) une majorité de femmes. Il y en a qui sont, pour beaucoup, illettrées. »

5. « Le libéralisme est une valeur de gauche »

6. « Les salariés français sont trop payés » « Les salariés doivent pouvoir travailler plus, sans être payés plus si les syndicats majoritaires sont d'accord. »

7. « Le FN est, toutes choses égales par ailleurs, une forme de Syriza à la française, d'extrême-droite. »

8. « Je n'aime pas ce terme de modèle social. »

9. « Être élu est un cursus d'un ancien temps. »

10. « Vous n'allez pas me faire peur avec votre t-shirt, la meilleure façon de se payer un costard c'est de travailler. »

11. « Les britanniques ont la chance d’avoir eu Margaret Thatcher »

12. Je dis aux jeunes : « ne cherchez plus un patron cherchez des clients »

13. « La France est en deuil d’un roi »

14. « Je suis pour une société sans statuts »*

15. « Je ne suis pas là pour défendre les jobs existants »

16. « Le chômage de masse en France c’est parce que les travailleurs sont trop protégés »

17. : Il qualifie ceux qui, au sein du PS, s’opposent à sa loi (308 articles réactionnaires dont le travail le dimanche, de nuit, ou la privatisation du don du sang) de « foyer infectieux » ou de « fainéants ». « Je pense qu’il y a une politique de fainéants et il y a la politique des artisans. »

18. : « Chaque candidat qui sera investi signera, avec moi, le contrat avec la Nation. Il s'engage à voter à mes côtés les grands projets, à soutenir notre projet." "Pas de frondeurs" ( l'article 27 de la loi fondamentale dispose que "tout mandat impératif est nul. Le droit de vote des membres du Parlement est personnel")

19. : Finie la protection sociale basée sur le salaire. Macron propose ainsi un transfert géant de 450 milliards de cotisations sociales du salaire brut payé par le capital (eux) sur celui de l'état payé par l'impôt (nous).

20. : « Je vais faire un CICE durable »

21. : « Je ne vais pas interdire Uber et les VTC, ce serait les renvoyer vendre de la drogue à Stains »

22. : « Je compte sur vous pour engager plus d’apprentis. C’est désormais gratuit quand ils sont mineurs »

23. : « Il n’y a pas de culture française »

24. : « Vu la situation économique, ne plus payer les heures supplémentaires c’est une nécessité » (à Davos !)

25. : « La gauche classique est une étoile morte. L’idéologie de gauche classique ne permet pas de penser le réel tel qu’il est »

26. : « C'est une erreur de penser que le programme est le cœur » d'une campagne électorale » « la politique, c'est mystique »

27. : « 35 h pour un jeune, ce n’est pas assez »

28. : « Je vous ai compris » dit-il aux pieds-noirs à Toulon

29. : « Il n’y a pas de culture française mais des cultures »

30. : « La politique c’est mystique »

Lorsqu'Emmanuel Macron déclare : « Je suis pour une société sans statuts », l'ex « associé-gérant » de la Banque Rothschild explicite les lois majeures de l'Union européenne : dans un système de « concurrence libre et non faussée », où s'exerce « la libre circulation des capitaux, des hommes et des marchandises », le législateur bruxellois traduit « plus de frontières nationales », plus de « Code du travail », plus de garanties, ni de protection pour la population, les salariés en premier...

En clair, l'Union européenne doit être pour l'oligarchie l'équivalent du renard libre dans une basse-cour libre, c'est-à-dire un espace où les prédateurs des multinationales auraient tous les droits de piller sans restriction aucune.

Emmanuel Macron a bien fait de nous le rappeler.

Jean Lévy

( Blog « canempechepasnicolas »)

SOURCE:

Commenter cet article