Ne reste d’agité, en arrière plan de cette affiche de premier tour, que les flots tumultueux que Jean-Luc Mélenchon se propose d’affronter.

Cette image n’est évidemment pas sans évoquer celle de la Force tranquille de François Mitterrand en 1981 et Jean-Luc Mélenchon devra trouver la parade aux objections de ceux qui ne manqueront pas de lui rappeler le revirement brutal de 1983.

Mais le candidat insoumis a des armes pour y parvenir.

D’abord, contrairement à ses adversaires, Jean-Luc Mélenchon dispose d’un vrai programme, l’Avenir en commun, complet, détaillé, chiffré, et même précisé en livrets thématiques.

Ensuite, parce que cette campagne a révélé derrière lui, toute une équipe de gens déterminés — comme Charlotte Girard, par exemple —, plus proches de l’action politique moderne que de la stratégie ou de la simple communication.

Ne reste plus au candidat qu’à imposer au grand public ce portrait rasséréné, bien loin de l’image clivante qu’on pouvait s’en faire. Je dirai même que les 26 jours qui nous séparent du premier tour seront déterminants pour y parvenir. Le succès assez retentissant de ses interventions publiques montre que Jean-Luc Mélenchon n’a plus guère à se préoccuper de galvaniser ses troupes. Juste à se rallier ce peuple dont il veut incarner la force.

Cette affiche tombe à point nommé.

SOURCE: