Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Information

1-Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos et/ou vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que  les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2-Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3- Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

ElDiablo

Adresse pour me contacter:

igrek@live.fr

POUR SUIVRE CE BLOG

CLIQUEZ CI-DESSUS

à gauche

dans le bandeau noir

Publié par El Diablo

source photo : site france inter

source photo : site france inter

Contrairement à 2012, le président de l'UPR, partisan d'une sortie de la France de l'Union européenne, de l'euro et de l'Otan, a obtenu ses 500 parrainages, validant sa candidature pour l'élection présidentielle.

Après une tentative infructueuse en 2012 (il n'avait récolté que 17 parrainages), François Asselineau a bouclé vendredi (10/03/2017) le recueil de ses 500 signatures d'élus nécessaires pour valider sa candidature à l'élection présidentielle .

Peu connu du grand public, cet énarque de 59 ans aura cette année l'occasion de présenter son programme, qui s'appuie sur un socle fort : sortir de l'Union européenne, de l'euro et de l'Otan. Mais plus que faire connaître ses idées, le président de l'UPR, le parti qu'il a créé, veut peser sur le scrutin. "Mon ambition est la même que les autres, faire le score le plus élevé possible ", assure-t-il. Présentation de ce candidat que personne n'attendait.

LIEN AVEC LA SUITE DE L'ARTICLE CI-DESSOUS:

Commenter cet article

morvan 11/03/2017 07:57

M. ASSELINEAU se trouve aux antipodes quasi de ma tasse de thé (je n'en bois d'ailleurs pas...), mais je trouve un peu fort de café.. de voir en 2017 les commentaires qui se répandent quant au parcours de 2012 de l' "inconnu" : s'il est resté "inconnu" en 2012 c'est bien via un boycott absolument scandaleux, quoi que l'on pense de son programme et de sa manière de le présenter, des médias lors de la pré-campagne 2012, boycott admis par le CSA, sans toutefois que le soit-disant "gendarme" de l'audiovisuel mette le holà à la chose.