Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Information

1-Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos et/ou vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que  les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2-Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3- Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

ElDiablo

Adresse pour me contacter:

igrek@live.fr

POUR SUIVRE CE BLOG

CLIQUEZ CI-DESSUS

à gauche

dans le bandeau noir

Publié par El Diablo

source photo d'illustration : L'Express

source photo d'illustration : L'Express

Dans une tribune au « Monde », le philosophe s’élève contre ceux qui voient dans le programme du candidat de La France insoumise une possible dérive dictatoriale.
TRIBUNE. Jean-Luc Mélenchon voulait faire de sa campagne un exercice d’« éducation populaire ». Dans leur style, ses adversaires les plus acharnés l’ont pris au mot. Grâce à eux, les Français en âge d’avoir vécu cette période peuvent se remémorer les cris d’alarme proférés à l’approche du 10 mai 1981. Les plus jeunes découvrent ce qui arrive lorsque la main visible de l’Etat se rapproche dangereusement de la répartition des dividendes : à la « une » du Figaro ou chez les prophètes de la City, rien moins que la promesse de l’apocalypse.

Les progrès ne sont pas moindres en géopolitique qu’en histoire : le journal de 20 heures investigue sur une « alliance bolivarienne » qui avait rarement l’honneur des gros titres. Les électeurs apprennent les risques inhérents à la conférence sur les frontières proposées par le candidat, et que l’on compare avec les accords de Munich, où la France a abandonné la Tchécoslovaquie à l’expansionnisme hitlérien. Une fois le point Godwin atteint, on peut encore aller plus à l’est : il n’y a plus, officiellement, de kremlinologues, mais le mot valise « Kremlin » (dont Mélenchon serait évidemment le porte-voix) sort du purgatoire où l’avait placé l’effondrement du bloc soviétique.


[…] LIEN VERS LA SUITE DE L’ARTICLE CI-DESSOUS :

VOIR LE TEXTE INTÉGRAL (en lien ci-dessous) source Twitter JLMélenchon

Commenter cet article