Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Information

1-Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos et/ou vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que  les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2-Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3- Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

ElDiablo

Adresse pour me contacter:

igrek@live.fr

POUR SUIVRE CE BLOG

CLIQUEZ CI-DESSUS

à gauche

dans le bandeau noir

Publié par El Diablo

L'affiche électorale de Michèle Picard, candidate PCF, avec son suppléant Kamal Ahamada

L'affiche électorale de Michèle Picard, candidate PCF, avec son suppléant Kamal Ahamada

France Insoumise : le national soumet le local

Par : Gilles Lulla – le 18 mai 2017

Une semaine après avoir décidé majoritairement de ne pas présenter de candidats dans la 14e circonscription pour ne pas entamer les chances de la gauche de l’emporter, les militants mélenchonistes de Vénissieux, Feyzin, Saint-Fons, Saint-Priest et Solaize étaient de nouveau réunis, le 17 mai en soirée, pour arrêter une décision qui se faisait attendre.

Ils n’en auront pas eu la possibilité. Le national a tranché. Il y aura bien un candidat insoumis : Benjamin Nivard. Il aura pour suppléante Léa Leverd. Leur candidature a été déposée ce matin à la préfecture du Rhône.

Entre ces deux réunions, la confusion a régné. Sur le site internet de la France insounise, Benjamin Nivard, qui s’était positionné de longue date, est passé du statut de titulaire à celui de suppléant, puis de nouveau à celui de titulaire, pour pallier le retrait de Monia Benaïssa, qui était devenue titulaire après avoir été pressentie pour être suppléante… avant de finalement jeter l’éponge !

Cette valse-hésitation traduit la forte opposition qui existe entre l’échelon local, où le souci de ramener la 14e circonscription à gauche l’emporte, et le national, désireux de faire fructifier dans un maximum de circonscriptions le bon score réalisé par Jean-Luc Mélenchon au premier tour de la présidentielle.

Les militants « anti-candidature » s’estiment floués. « La candidate communiste et maire de Vénissieux, Michèle Picard, était la mieux placée pour représenter la gauche, soulignent-ils. Nous ne voulons pas prendre le risque d’un second tour qui opposerait le FN à Yves Blein, l’ex PS converti au macronisme. Malgré tout, le bureau national de la France insoumise a décidé d’imposer un candidat. Nous ne reconnaissons pas sa légitimité. »

Gérard Médioni, qui était jusqu’à présent coordonnateur du mouvement sur la circonscription, a par ailleurs annoncé qu’il se désengageait. La direction de campagne est désormais assurée par Claude Delorme.

Mais c’est une drôle de campagne qui s’ouvre pour le binôme insoumis. Elle sera courte (un peu plus de trois semaines avant le 1er tour). Et les troupes seront clairsemées. Les militants ont été invités lors de la réunion du 17 mai à se positionner individuellement : certains ont choisi de soutenir Michèle Picard, d’autres de s’abstenir, d’autres enfin, fidèles à la direction nationale mais minoritaires, de soutenir les candidats désignés.

Au-delà des législatives, on peut s’interroger sur les traces que laissera une telle désunion dans un mouvement naissant. « On a essayé de régler le malaise au mieux pour essayer de faire vivre la France insoumise à l’avenir », assure Gérard Médioni.

SOURCE :

Commenter cet article

Paf 21/05/2017 04:23

Ce n'est pas exact: http://www.leprogres.fr/rhone/2017/05/12/legislatives-psychodrame-dans-la-14eme-circonscription

http://venissieuxinfos.fr/france-insoumise-benjamin-nivard-en-course/

Paf 21/05/2017 15:57

Je ne remets pas ce que vous dites en question. Non, ce qui me gène avec cet article c'est qu'il sous-entend que Mélenchon et son équipe ont imposé un candidat (comme si on pouvait obliger un candidat à se présenter contre son gré) sur le point de vue habituel du dictateur etc... D'ailleurs repris par des communistes anti-Mélenchon (quand je vois certains sur les réseaux sociaux qui hurlent avec les loups du PS voir des Macronistes...) alors qu'au final on voit que c'est plutôt un ambitieux qui n'a pas envie de laisser sa place et se confortant à la stratégie des candidats partout ou presque (que je regrette) au motif que la candidate communiste n'a pas fait la campagne de JLM (selon lui). Bref, je ne nie pas les actes mais plutôt les auteurs et les conséquences qu'on peut en tirer.

El Diablo 21/05/2017 09:52

Ce qu’écrit la presse est un chose, il reste que la proposition de la FI au PCF (que j’ai publiée sur ce blog) est authentique – Elle portait, en substance, la proposition de ne pas présenter de candidat FI dans la 14ème circonscription du Rhône (Vénissieux) – Il reste que la direction nationale du PCF n’a pas validée, pour des raisons qui lui sont propres, les propositions nationales de la FI- Je dois préciser que je ne prends pas position dans cette « affaire » , je donne des faits, parfaitement vérifiables, chacun pouvant se forger une opinion – Néanmoins, on peut admettre que Mme Picard, implantée et appréciée localement était parfaitement légitime pour représenter à la fois FI et le PCF dès le premier tour du 11 juin à Vénissieux –Mais, il ne fait pas de doute qu‘au-delà du cas de Vénissieux, les désaccords entre la FI et le PCF ont des causes plus profondes, liées notamment à la politique et à la stratégie de chacune des organisations. A ce jour, celle de la FI avec les près de 20 % de JL Mélenchon à la présidentielle semble la plus payante, d’autant qu’elle a été portée par une dynamique incontestable : du jamais vu depuis bien longtemps. Le PCF quant à lui conserve des implantations locales parfois solides mais n’est plus le grand parti populaire qu’il fut jusque dans les années 80. On peut le regretter mais c’est ainsi . Bon dimanche

GQ 20/05/2017 16:24

Servir la soupe à un sortant PS macronisé contre un PCF local qui n'a jamais fait de compromis avec ce parti, ça fait désordre.

El Diablo 20/05/2017 19:41

On notera que dans sa proposition de début mai, la France insoumise faisait au PCF , en substance, la proposition suivante: " Nous proposons de retirer ou de ne pas investir de candidats dans 15 autres circonscriptions :

- celles des 7 députés sortants du PCF (13-13, 18-02, 59-16, 59-20, 60-06, 63-05, 93-04)

- 8 circonscriptions parmi celles que vous nous avez demandé en février et sur lesquelles le-score de Jean-Luc Mélenchon à l’élection présidentielle a été parmi les plus hauts du pays (02-04, 69-14, 76-03, 76-06, 76-08, 92-01, 92-11, 93-02)

La 14ème circonscription du Rhône étant celle de Vénissieux - c'est donc l'absence d'accord national qui à entra^né cette contreverse.