Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Information

1-Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos et/ou vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que  les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2-Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3- Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

ElDiablo

Adresse pour me contacter:

igrek@live.fr

POUR SUIVRE CE BLOG

CLIQUEZ CI-DESSUS

à gauche

dans le bandeau noir

Archives

Publié par El Diablo

source : Ruptures presse

source : Ruptures presse

Nous avions recensé avec délectation l’encyclique « sur la sauvegarde de la maison commune » du pape FrançoisLaudato si’ – publiée en amont de la COP 21 (édition de Ruptures du 27 octobre 2015). L’Église a confié à certains éminents catholiques une mission ingrate : assurer le service après-vente de ce vade-mecum écolo-spirituel. C’est le cas d’Elena Lasida, enseignante en économie à l’Institut catholique de Paris, qui en suit la réception tout en en promouvant le contenu.

Le Journal de l’environnement a publié le 23 mai une interview de Mme Lasida. Le média en ligne nous apprend qu’elle « est chargée du pôle Écologie et Société, au sein du service national Famille et Société de la Conférence des évêques de France, qui accompagne la transition, tant spirituelle que matérielle, des communautés vers une écologie intégrale. » L’entretien est si généreux en déclarations saugrenues que l’on pourrait le reproduire en intégralité, ce que n’a pas manqué de faire – mais avec un sérieux papal – EurActiv, partenaire régulier du Journal de l’environnement. Contentons-nous de quelques morceaux choisis :

« Dans une quinzaine de diocèses en France, un délégué diocésain à l’écologie intégrale va être nommé ». Ces « délégués diocésains à l’écologie intégrale » seront-ils sous l’autorité du cardinal Hulot ? Quelques lecteurs facétieux auront peut-être trouvé malin de se demander si l’écologie intégrale avait un rapport avec l’épilation du même nom… Eh bien, ce n’est pas notre cas, se moquer des écolo-balivernes garantissant un aller simple pour l’Enfer des verts (une centrale nucléaire) ;

« un label “Église verte” sera lancé en septembre prochain, avec les protestants et les orthodoxes, à l’image d’une initiative britannique, Eco Church. » Si le label « Église verte » avait été inventé 500 ans plus tôt, les guerres de religion n’auraient pas eu lieu. En effet, rien de mieux pour pacifier les esprits que l’écommunion. Désormais, avant d’entrer dans une église, il conviendra de s’assurer qu’elle a la vignette adéquate (ainsi on saura, par exemple, si le curé coupe bien l’eau bénite pendant qu’il se brosse les dents) ;

[…]

LIEN VERS LA SUITE DE L’ARTICLE CI-DESSOUS :

Commenter cet article