Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

Le blog d’El Diablo est un blog indépendant des partis politiques et des syndicats - Sa ligne éditoriale est progressiste et franchement euro-critique.  Il a vocation à nourrir le débat dans un esprit ouvert, hors tout sectarisme et tabous. Dans ce cadre, défenseur de la liberté d'expression, il donne à connaître des points de vue divers, y compris ceux qu'il ne partage pas forcément.

 

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

******

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

 

Publié par El Diablo

Totem et tabou, le nom du « PCF » va-t-il disparaître ?

"Je n’ai aucun tabou sur ces questions-là. On va tout examiner et on va envoyer tous les signes qu’il faut pour montrer la nouveauté de notre projet actuel".

"Quand seront passées les échéances électorales, je prendrai l’initiative d’ouvrir un grand débat sur ces questions-là", a ajouté le sénateur de Paris en évoquant le Conseil national du 23-24 juin."

Pierre Laurent

A titre personnel, Canaille le Rouge aurait tendance à penser que cela dégagerait la perspective. Pour autant cette décision ne peut laisser indifférent.

Une fin annoncée après des années d'acharnement thérapeutique.

Naïvement, Canaille le Rouge, au-delà de ses désaccords, pensait qu'il y avait encore une direction collective au P"c".F et que le totem du sigle faisait partie des tabous intouchables.

Il semblerait que le grand Babu-Yaka de service peut tout seul prendre ce genre d'initiatives pour couper le cordon.

Tout seul, au micro de BFM TV, comme Marchais annonçant la fin de la Dictature du prolétariat. Aujourd'hui, on dirait comme du Mélenchon appelant "ses" insoumis à s'aligner ...derrière lui.

La Canaille plaint ceux qui tentent de nager dans les courants de ce marigot pour sauver ce qui leur semblent essentiel. Ils feraient bien de sortir de cette onde qui depuis longtemps n'est plus pure sinon ils seront noyés à servir d'appuis à ceux qui se serviront d'eux comme appuis pour se sauver.

Source : le blog Canaille le Rouge

ÇA L’AFFICHE MAL…

C'est déjà fait sur nombre d'affiches électorales pour les législatives.

Comme dans la 4ème circonscription de Seine-Maritime. Pas de logo du PCF sur l'affiche. Simplement "Front de gauche" et "La Force du peuple". Pas de programme communiste non plus sur la première affiche. Juste une phrase qui place les candidats sous la bannière de JL Mélenchon : "Faisons entrer le programme de JL Mélenchon à l'Assemblée Nationale" avec la photo dudit Jean-Luc ... Plutôt électoraliste et sans conviction cette démarche.

D'autant que la France insoumise propose aussi deux candidats. Malgré la proposition du PCF de laisser la place de suppléant, mais FI voulait les deux places sinon rien. Et ce qui est farce, c'est que sur l'affiche insoumise figure aussi la phrase "La Force du peuple". Les candidats de la FI se sont indignés du plagiat et menacent de porter plainte. L'affiche semble avoir été modifiée. Mais le logo "PCF" n'y figure toujours pas.

pour agrandir le texte, lien ci-dessous:

pour agrandir le texte, lien ci-dessous:

Les deux affiches, celle de FI et celle des candidats PCF côte à côte ... Les candidats communistes, Patrice Dupray et Noël Levillain reprennent le programme de JL Mélenchon et font figurer sa photo sur leur affiche. (Article paru dans le journal d'Elbeuf )

Totem et tabou, le nom du « PCF » va-t-il disparaître ?

Deuxième affiche. Sans doute après la protestation des insoumis : les candidats communistes ne sont toujours ni présentés par le PCF, ni communistes mais ils ont abandonné la photo de Mélenchon. Ils reprennent toujours son programme et se baptisent « Front de gauche ». Ce Front que le PCF a torpillé en allant seul pratiquer des unions de la gauche sans contenus avec un PS social-libéral, aux municipales, puis aux régionales ...

On le voit, ces membres du PCF eux-mêmes, sont, de fait, d'accord avec Pierre Laurent : ils n'ont aucun tabou sur cette question-là, surtout quand vient le temps des élections. Mais alors, à quoi ça sert, pour un parti communiste, de mener des batailles électorales, si c'est pour faire oublier qu'il existe encore - malgré toutes les réserves concernant ses positions sur l'UE et la soi-disant "Union de la gauche" - un Parti communiste français ?

Sont-ce les prémices du suicide collectif ?

Yvette Genestal

SOURCE:

On notera également que dans la 6ème circonscription de Seine-Maritime, le bulletin de vote de Sébastien Jumel , candidat du PCF soutenu par La France Insoumise (élu au second tour) ne porte aucun logo de parti ! (voir ci-dessous)

Totem et tabou, le nom du « PCF » va-t-il disparaître ?

Commenter cet article