Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

Le blog d’El Diablo est un blog indépendant des partis politiques et des syndicats - Sa ligne éditoriale est progressiste et franchement euro-critique.  Il a vocation à nourrir le débat dans un esprit ouvert, hors tout sectarisme et tabous. Dans ce cadre, défenseur de la liberté d'expression, il donne à connaître des points de vue divers, y compris ceux qu'il ne partage pas forcément.

 

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

******

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

 

Publié par El Diablo

Le Parti Communiste du Brésil (PCdoB) affirme sa solidarité avec la Révolution Bolivarienne au VENEZUELA

Le Parti Communiste du Brésil (PCdoB) condamne l'escalade fasciste de la droite vénézuélienne et appelle au respect de la démocratie

Le mardi 27 juin, le siège du Ministère du Pouvoir Populaire pour les Relations Intérieures, la Justice et la Paix ainsi que la Cour suprême de Justice du Venezuela ont été bombardés et visés par des tirs provenant d’un hélicoptère volé.


Depuis avril 2017, le Venezuela est témoin d'une escalade d'agressions, d'assassinats politiques de membres ou de soutiens du gouvernement et d'attaques armées contre des biens privés et d'État, y compris contre des hôpitaux et des centres d'aide sociale. C'est un moment d'une extrême gravité, dans lequel la droite vénézuélienne cherche, par la violence généralisée, à répandre le chaos dans le pays afin de justifier un coup d’État ou une intervention étrangère.


En plus du sabotage économique et du terrorisme médiatique, l'utilisation de groupes paramilitaires est devenue une pratique courante de la part des groupes de l'opposition.


Cette méthode a systématiquement été appliqué depuis la victoire de Nicolas Maduro aux élections présidentielles du 14 avril 2013, lors d'une élection libre et directe, accompagnée d'observateurs du monde entier et dont le résultat a été reconnu par la communauté internationale. Depuis, l'opposition tente de renverser le président élu, dont le mandat constitutionnel ne se termine qu'en 2019, avec la complicité d'un média partial, lié et contrôlé par l'oligarchie vénézuélienne.


Pour tenter de pacifier le pays et à la demande du président Nicolas Maduro, l’Union des nations sud-américaines (UNASUR) a mis en place en 2016 une table de négociation avec l'opposition, arbitrée par l’ancien président du Panama : Martin Torrijos, l’ancien président de la République Dominicaine : Leonel Fernandez, et par l'ancien chef du gouvernement espagnol : José Luis Rodriguez Zapatero, un effort auquel le Vatican s'est joint, sous l'autorité directe du pape François.


En outre, dans le but de promouvoir la paix et le dialogue, de promouvoir des changements démocratiques et sociaux, ouvrant la voie à la résolution des graves problèmes économiques du pays, une Assemblée nationale constituante a été convoquée le 1er mai 2017, dont l'élection aura lieu le 30 Juillet prochain.


Mais l’opposition répond toujours aux appels et aux initiatives constantes du président Nicolas Maduro en faveur du dialogue par le boycott et par l’augmentation de la violence.


Le Parti Communiste du Brésil (PCdoB) exprime sa condamnation la plus énergique des méthodes fascistes utilisées par les groupes extrémistes de l'opposition vénézuélienne et proclame sa solidarité avec la Révolution Bolivarienne, avec le président Nicolas Maduro et avec le processus constitutif en cours comme outil de pacification totale du pays.

 

Le Secrétariat national du Parti communiste du Brésil - PCdoB

Sao Paulo, le 29 juin 2017

 

SOURCE:

 

Le Parti Communiste du Brésil (PCdoB) affirme sa solidarité avec la Révolution Bolivarienne au VENEZUELA

Commenter cet article