Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

Le blog d’El Diablo est un blog indépendant des partis politiques et des syndicats - Sa ligne éditoriale est progressiste et franchement euro-critique.  Il a vocation à nourrir le débat dans un esprit ouvert, hors tout sectarisme et tabous. Dans ce cadre, défenseur de la liberté d'expression, il donne à connaître des points de vue divers, y compris ceux qu'il ne partage pas forcément.

 

 

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

******

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

Publié par El Diablo

photo: El Diablo

photo: El Diablo

La marche du peuple et la diversion

 

La marche du peuple contre le coup d’État social est un évènement politique et social majeur. Son succès ouvre un chemin. Cinq mois après son élection présidentielle, le vainqueur de madame Le Pen butte sur la volonté du peuple de ne point se laisser dépouiller de ses droits. On voit donc ses agents réduits à inventer des polémiques de diversion pour ne pas acter le constat du rapport de force. Mais les faits sont toujours têtus. Il ne suffit pas de les nier ou de détourner l’attention pour les faire disparaître.

 

Je n’ai jamais comparé le gouvernement actuel aux nazis, cela va de soi. Qu’un Castaner veuille le faire croire est de son niveau. Mais qu’il soit relayé pour faire du buzz dit bien le niveau d’abaissement auquel en sont rendus d’aucuns. Tout le monde peut vérifier le montage mensonger qui est fait de mon propos en regardant le début de mon discours puisqu’il reste en ligne.

 

J’ai répliqué au président qui affirmait « la démocratie, ce n’est pas la rue », en lui demandant d’apprendre son histoire de France. Il y aurait vu que la démocratie vint par la rue quand celle-ci abattit les rois, chassa les nazis, créa le droit à la section syndicale, la quatrième semaine de congés payés en 1968. Puis je lus une liste de reculs gouvernementaux obtenus par la rue depuis 1986 : retrait de la loi Devaquet sur la sélection à l’entrée de l’université ; 1995 : retrait du plan Juppé ; 1998 : abandon de l’accord multilatéral sur l’investissement 2006 : retrait du CPE après la promulgation de la loi ; 2007 : droit au logement opposable (DALO) suite notamment à la mobilisation des sans-abris par l’association Les Enfants de Don Quichotte (campement au canal Saint-Martin) ; 2008 : retrait du plan Darcos sur la réforme du lycée ; 2009 : suite à la grève générale dans les Antilles françaises, prime de 200 euros sur les bas salaires dans les DOM ; 2016 : accord plus avantageux pour l’assurance chômage des intermittents du spectacle ; 2016 : maintien de la sur-rémunération des heures supplémentaires pour les routiers. Je n’ai pas allongé la liste. Cela suffisait à ma démonstration. Et c’est bien cela qui pose problème à ces gens. La preuve est là non seulement du rôle de « la rue » dans l’histoire, mais surtout de ce qu’elle a pu obtenir déjà !

 

Au total, « la rue » a fait une nouvelle fois une démonstration de force extraordinaire. 

 

[…]

LIEN VERS LA SUITE DE L’ARTICLE CI-DESSOUS :

 

A propos d'une diversion...UNE MISE AU POINT DE JEAN-LUC MÉLENCHON
A propos d'une diversion...UNE MISE AU POINT DE JEAN-LUC MÉLENCHON

Quand Mélenchon s’exprime sur l'esplanade André Tollet à Paris…

 

Tous les observateurs honnêtes doivent bien le reconnaître : la mobilisation du 23 septembre initiée par la France insoumise est un succès : la foule, beaucoup de jeunes, un réel dynamisme… Mauvais signe pour l’oligarchie qui s’inquiète du mécontentement populaire qui monte.

 

Il lui fallait alors construire une diversion en vue de masquer la portée réelle de cette journée...  

 

Mais rien à ce sujet sur les différentes chaînes le samedi soir sinon quelques comptes-rendus et interviews de manifestants sans oublier l’éternelle question de la participation, selon la police ou selon les organisateurs…

 

En effet, un peu de temps était nécessaire pour concocter dans les cercles dirigeants de l’oligarchie des « éléments de langage » à la disposition de quelques perroquets médiatiques et mais aussi, accessoirement d'une poignée d'« idiots utiles » toujours prêts à « casser du Mélenchon » sur les réseaux sociaux.

 

Le dimanche matin, l’affaire était donc réglée et le robinet des médias était désormais ouvert à fond.

 

Le choix se porta sur un fragment de phrase prononcé par J.L.Mélenchon lors de son long discours, par ailleurs dense et situant bien les enjeux, notamment par son appel à la jeunesse.

 

De quoi s’agissait-il sinon de nourrir en filigrane l’idée selon laquelle J.L. Mélenchon, « homme politique excessif, violent et dangereux » comparait Macron et son gouvernement aux nazis ce qui évidemment est absurde !

 

Bien sûr, il s’agissait simplement de tout autre chose.

 

En évoquant, la « rue qui a abattu les nazis » J.L.Mélenchon pensait évidemment à un fait historique en ce lieu (la place de la République à Paris baptisée « Esplanade André Tollet »). Je veux parler des combats et barricades de la Libération de Paris et de la grève insurrectionnelle de 1944.

 

C'est sans doute d'un raccourci  hasardeux mais pas plus. En tous cas pas une raison d'en « faire des tonnes » jusqu'à occulter l'essentiel du discours du dirigeant de la France insoumise.

 

Nous voilà donc prévenus, Macron avec ses médias est prêt à toutes les manipulations pour tenter de brouiller les enjeux et retarder autant que possible la construction d’un rapport de forces capable d’empêcher la mise en œuvre de ses funestes projets.

 

Nous saurons déjouer ces pièges grossiers.

 

El Diablo

Commenter cet article

DIONISI 25/09/2017 07:49

Cher(e)s ami(e)s ou camarades de la FI, j'ai un service à vous demander.
Pourriez-vous dire à votre leader d'éviter de sortir des conneries comme celle sur "la rue" et les nazis ?
Depuis quelques temps, il semble avoir du mal à se contrôler.

Désolé de vous dire ça, car dans l'ensemble, je vous aime bien mais, il y a un gros MAIS. Ce n'est pas "la rue" qui a vaincu les nazis, en France (ni ailleurs) mais LES RÉSISTANTS.
Que ceux-ci aient été gaullistes, communistes, royalistes, français ou arméniens, espagnols ou italiens, polonais ou africains et même parfois socialistes, c'est certain, c'est LA RÉSISTANCE QUI CHASSA LES NAZIS.
En 1941, l'URSS entrait dans le conflit et en 1944 les USA débarquaient.
MAIS, MALHEUREUSEMENT POUR L'IMAGE DU PEUPLE FRANÇAIS CE N'EST CERTAINEMENT PAS "LA RUE" QUI S'EN CHARGEA.

Si c'est son régime végétarien qui lui joue des tours au niveau mémoire, alors, vite, qu'il se remette à manger du poulet et à boire un p'tit verre de rouge par repas.

Ça nous évitera d'avoir à ramer pendant une semaine sur "la toile" pour rattraper ses délires.

Merci.

Quant à la récupération du nom d'André Tollet pour justifier cette ânerie, ce n'est qu'une erreur de plus. Ayant eu la chance et l'honneur de connaître ce militant communiste (plein et entier) et syndicaliste conséquent, je crois pouvoir affirmer qu'il aurait mis un bon coup de pied au cul de Mélenchon s'il l'avit entendu dire cette ânerie.

El Diablo 25/09/2017 09:30

Pour qui veut bien lire l'article il n'y a pas de "récupération" du nom d'André Tollet, simplement la narration d'un fait. Par ailleurs il n'y pas non plus approbation des propos de Mélenchon simplement la dénonciation d'une opération politicienne ourdie par quelques médias aux bottes pour tenter de masquer ce qui était bien une mobilisation réussie contre la politique de casse social de Macron. Et par les temps qui courent un tel rassemblement , comme dirait l'autre, c'est toujours bon à prendre...Pour autant pas d'aveuglement pro-Mélenchon mais il me semble une certaine lucidité quant au niveau du rapport des forces actuel - Salut et fraternité