Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

Le blog d’El Diablo est un blog indépendant des partis politiques et des syndicats - Sa ligne éditoriale est progressiste et franchement euro-critique.  Il a vocation à nourrir le débat dans un esprit ouvert, hors tout sectarisme et tabous. Dans ce cadre, défenseur de la liberté d'expression, il donne à connaître des points de vue divers, y compris ceux qu'il ne partage pas forcément.

 

 

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

******

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

Publié par El Diablo

Les RÉSISTANTS, "PETIT POUCET" face à L'OGRE CAPITALISTE !

CASSE DU CODE DU TRAVAIL : LES INSOUMIS, PETIT POUCET RESISTANT FACE A L'OGRE CAPITALISTE !

Casse du code du travail : les résistants sont SEULS. Livrés à eux-mêmes. Nouveau Petit Poucet se battant face à l'OGRE capitaliste, divinité infernale, se nourrissant de vies humaines : à coup de charrettes de salariés (rebaptisées hypocritement "plans de sauvegarde de l'emploi), que l'on fait sciemment basculer dans le chômage (et la pauvreté), afin de faire grimper mécaniquement l'action en Bourse.

Et Jean-Luc Mélenchon de tonner : "avec les ordonnances, la société bascule, sous les coups de boutoir du capitalisme, dans un ordre totalement contraire à celui du CNR et de la lutte des anciens" (sic).L'agressivité du libéralisme, la recherche forcenée du fric et de la volonté de puissance par quelques groupes mondialisés détruisent tous les compromis passés, y compris les plus élémentaires comme la possibilité d'avoir un emploi et de le garder, sans être viré du jour au lendemain par SMS. transmuant le salarié et sa famille en, tristes vagabonds.

Cette brutalité extrême de cette réforme a été pointée par Philippe Béchade, économiste hétérodoxe, spécialiste des Etats-Unis, décrivant une société américaine, que Macron veut imposer en France. "Les entreprises licencient et privent de richesses les classes moyennes qui cessent de l'être : afin de fournir aux actionnaires de l'argent qu'elles n'ont même pas gagné.

Alors, de même que l'ogre de Charles Perrault voulait de la chair fraÎche, de même, solidaire en folie avec l'ogre de notre enfance, l'ogre capitaliste n'en a jamais assez. C'est ce qu'explique Roger Carey, responsable du fonds de pension Saville Gordon : "Nous étions excédentaires de partout. Nous avions des rendements fantastiques, une croissance terrible, mais les investisseurs n'écoutaient pas -c'était comme parler a un mur : il nous en fallait toujours plus"(sic), extrait du livre de Frédéric Lordon, "Et la vertu sauvera le monde ?", édition Raison d'Agir, 2008.

En clair et contrairement aux bobards élyséens, on ne licencie pas pour créer de l'emploi : mais uniquement pour remplir les poches des actionnaires. La démolition du code du travail ne vise pas à donner de nouveaux pouvoirs aux TPE, un mensonge écran imaginé par Gattaz), mais à enrichir la seule finance, qui a déjà tellement d'argent, qu'elle ne sait pas comment le dépenser...!

Avec la casse du code du travail,, tout est méthodiquement détruit avec une application extrême. Le mot "réforme du code du travail" est tout à fait agressif : m^me si nous ne nous en rendons plus compte. C'est un mot qui désigne directement le fait que le salarié, qui avait un statut, une sécurité, une sédentarité, doit redevenir nomade et flexible comme il était au XIXème siècle : toujours à rechercher du travail, ainsi que le raconte Georges Navel dans son beau livre : travaux.

Voilà pourquoi, il faut construire un ACTEUR COLLECTIF NATIONAL DE RÉSISTANCE CONTRE L'OGRE CAPITALISTE : les insoumis, Jean-Luc Mélenchon, Michaël Wamen, La CGT, les UD et fédérations de FO présentes la journée du 12 septembre, SUD, Jean-Pierre Mercier, des intellectuels critiques comme Jacques Sapir, etc..., malgré la stratégie cynique de Macron visant à nous morceler façon puzzle.

Encore un effort camarade, la bataille des idées et dans la rue contre ce texte scélérat n'attend pas...!

SOURCE:

Commenter cet article