Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

Le blog d’El Diablo est un blog indépendant des partis politiques et des syndicats - Sa ligne éditoriale est progressiste et franchement euro-critique.  Il a vocation à nourrir le débat dans un esprit ouvert, hors tout sectarisme et tabous. Dans ce cadre, défenseur de la liberté d'expression, il donne à connaître des points de vue divers, y compris ceux qu'il ne partage pas forcément.

 

 

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

******

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

Publié par El Diablo

Le meeting unitaire de Toulouse le 19 octobre 2017 (source : Révolution permanente)

Le meeting unitaire de Toulouse le 19 octobre 2017 (source : Révolution permanente)

UNE INITIATIVE UNITAIRE À SUIVRE

300 Personnes rassemblées à Toulouse au premier meeting unitaire organisé contre les ordonnances Macron

Le jeudi 19 octobre 2017, le premier meeting unitaire contre les ordonnances Macron a été organisé à Toulouse. Une initiative unitaire progressiste dans le contexte actuel, rassemblant des organisations politiques, syndicales et associatives appelant à l'unité dans l'action pour mettre en échec les ordonnances et la politique du gouvernement Macron. Étaient présents l'intersyndicale CGT- FSU-Solidaires de la Haute Garonne, le DAL côté associatif, ainsi que le NPA, le PCF, Ensemble ! , le Parti de Gauche, la gauche démocratique et sociale, écologie les verts, et le M1717.

 

SOURCE : Révolution permanente

******

 « Contre les ordonnances et les politiques de Macron »

Meeting à Toulouse le 19 octobre 2017

Unité contre les ordonnances et les politiques de Macron
Ensemble pour l’emploi nous voulons un code du travail protecteur des salarié.e.s:

avec:
Christine Arrighi(EELV), Myriam Martin (Ensemble !), Jean-Yves Lalanne (GDS), un représentant du mouvement de Benoît Hamon (M1717), Philippe Poutou (NPA), Jean-Christophe Sellin (PG), Frédéric Boccara (PCF)

Avec prise de parole de l’inter-syndicale (CGT, FSU, Solidaires)
en lutte contre les ordonnances Macron et du DAL contre la baisse des APL.

Représentants de différents partis et mouvements politiques nous proposons à l’ensemble des forces de gauches opposées aux ordonnances Macron de travailler à mettre en place un cadre unitaire le plus large possible pour mettre en échec les politiques du gouvernement et prendre des initiatives en ce sens.
Nous lançons un appel en Haute Garonne aux militants politiques, syndicaux, associatif, ou intellectuels d’horizons divers qui s’opposent aux ordonnances Macron et soutiennent les mobilisations syndicales, les grèves de salariés, les mouvements de la jeunesse. Nous leur proposons de signer ce texte et d’apporter leur soutien à cette démarche de rassemblement pour gagner.
Nous proposons comme première initiative un meeting à Toulouse le 19 octobre salle des allées de Barcelone réunissant nos organisations et celles qui se joindraient à la démarche ainsi que des représentants syndicaux et associatifs.
Nous, militant.es associatifs, syndicalistes, politiques, intellectuel.le.s, salarié.e.s de toutes catégories avec ou sans-emploi, jeunes, retraité.e.s, appelons à construire la mobilisation pour faire échec aux projets de Macron.
En l’état, les ordonnances du gouvernement contiennent surtout les éléments d’une flexibilité accrue du marché du travail au détriment des salariés, de l’emploi, du plus grand nombre. Ils s’inscrivent dans les objectifs poursuivis au titre des lois Macron, Rebsamen et El Khomri, et aggravent le démantèlement du droit du travail au détriment des salarié-es, particulièrement des jeunes et des plus précaires, qui sont majoritairement des femmes.
Le rejet massif de la loi El Khomri en 2016 reste prégnant. Il conduit au rejet des ordonnances anti sociales qui vont aggraver la casse du droit du travail. Une majorité de la population exprime son désaccord sur ces ordonnances, sur le fond et sur la parodie de démocratie qui a accompagné
leur rédaction. La mise en cause des APL, des emplois aidés, l’augmentation de la CSG ont été rejetées dès cet été et à la rentrée. Le budget 2018 confi rme s’il le fallait l’orientation en faveur du capital des choix gouvernementaux.
La politique de ce gouvernement est clairement de droite et en faveur des plus fortunés.
Cette casse lourde du code du travail détruit presque toutes les conquêtes des luttes sociales d’hier. Elle renforce une contre-révolution libérale-autoritaire, au service des plus fortunés… et aux dépens d’une majorité de la population qui se paupérise !
Cette casse du Code du travail n’est qu’une partie du projet de société Macron !
Outre la banalisation de l’état d’urgence qui permettra de museler le mouvement social, c’est aussi la continuité de l’austérité, les attaques contre les Services publics, les fonctions publiques de l’État, hospitalière et territoriale, la remise en cause du statut général des fonctionnaires et de leurs statuts, de la Sécurité sociale et plus généralement de la protection sociale et des retraites, la sélection à l’entrée de l’Université qui sont programmés. Le gouvernement prétextant l’élargissement des droits au chômage – aux non-salariés.es et aux démissionnaires – prévoit de remplacer l’assurance chômage par un système de solidarité d’État fi nancé par une hausse d’impôt (la CSG) qui touchera avant tout les classes moyennes et les salarié.es.
Ensemble, nous pouvons et nous devons agir pour un tout autre projet. Celui-ci se doit d’avoir comme objectif d’améliorer le niveau de vie et des conditions de travail de toutes et tous, de privilégier l’intérêt des salariés à celui de la fi nance et des grandes entreprises, de défendre et de développer les services publics, d’imposer un développement écologique et pérenne respectueux de l’Homme et de notre planète, de lutter pour l’égalité et l’accès aux droits de toutes et tous, de développer les solidarités locales, nationales et internationales…
Nous appelons à une convergence d’actions des forces de gauche, associatives, écologistes et du mouvement social et soutenons les mobilisations sociales. Une telle convergence redonnerait l’espoir de faire reculer le gouvernement et de
construire un monde meilleur.

 

SOURCE: unidivers

Commenter cet article

vince 23/10/2017 12:08

ben non à le havre aussi le 21... C'était même beaucoup plus large