Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

Le blog d’El Diablo est un blog indépendant des partis politiques et des syndicats - Sa ligne éditoriale est progressiste et franchement euro-critique.  Il a vocation à nourrir le débat dans un esprit ouvert, hors tout sectarisme et tabous. Dans ce cadre, défenseur de la liberté d'expression, il donne à connaître des points de vue divers, y compris ceux qu'il ne partage pas forcément.

 

 

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

******

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

Publié par El Diablo

QUEL MESSAGE DANS CET HOMMAGE AU "TIGRE"... ?

par Mickaël WAMEN

 

Le TIGRE tel était surnommé CLEMENCEAU, pas pour sa beauté, mais pour sa façon d'agir, quelques éléments de son œuvre :

 

En juillet 1907, deux manifestants sont tués à Raon-l’Etape. En juin 1908, à Vigneux, les gendarmes ouvrent le feu sur des grévistes réunis dans leur permanence, en tuant deux et en blessant une dizaine. Le 30 juillet 1908, à Villeneuve-Saint-Georges, les dragons attaquent 400 manifestants, en tuent quatre et en blessent presque une centaine. Dans la foulée, Clemenceau fait arrêter tout l’état-major de la CGT, dont à nouveau Victor Griffuelhes, au motif qu’ils seraient les « responsables moraux » ...

 

Nous nous trouvons en présence d’une agitation de groupements ou de syndicats ouvriers, appuyés et encouragés par la Confédération du Travail, qui ne se sont nullement organisés en vue de ce qu’ils méditent. Et que méditent-ils ? Primitivement, c’était l’obtention de la journée de huit heures par un chômage de toutes les corporations ouvrières. Depuis deux ans, une pancarte de toile, dont M. Lépine, entre parenthèses, malgré tous ses efforts, n’a pu obtenir l’enlèvement de la façade de la Bourse du Travail où elle est exposée aux yeux de tous, annonce qu’à partir du 1er mai 1906 les ouvriers ne travailleront que huit heures par jour. […] M. Lépine connaît les points stratégiques de Paris qu’il faut occuper pour rendre impossible tout mouvement insurrectionnel : sur une centaine de points, d’accord avec l’autorité militaire qui va disposer, en dehors de la garnison ordinaire, de 20 000 soldats, dont 5000 cavaliers pris dans les corps d’armée environnant Paris, nous répartirons une force de police et de sécurité de 36 000 hommes, tout compris. […] Vous supposez bien que si nous laissons dans la rue 500 manifestants déambulant au chant de L’Internationale, ce groupe sera bientôt grossi et fera la boule de neige, au point de former 1000, 2000, 10,000, 50,000… Ça, non. Ce pourrait être l’émeute, et nous devrions nous résigner à faire donner l’artillerie. Eh bien ! On n’en arrivera pas là. Les manifestants, les chômeurs ne circuleront, à aucun prix, en dehors du rayon que nous leur assignons. »


La veille du rassemblement, le même journal annonce un durcissement des mesures de police. Il est désormais question d’interdire les manifestations et d’arrêter par avance les meneurs du mouvement....

 

Déjà, Manuel Valls le reconnaissait volontiers, son modèle politique est Georges Clemenceau. De fait, les événements actuels montrent que l’état d’urgence s’inspire volontiers des pratiques de celui qui se surnomma « premier flic de France » entre 1906 et 1909.

 

Voici quelques lignes sur ce que CLEMENCEAU a mis en œuvre, une répression violente contre le mouvement social !

 

Surnommé aussi " le briseur de Grève " après avoir mis en place une répression inouïe alors que les ouvriers des mines de courrières victimes de la plus grosse catastrophe minière de tous les temps (1099 morts) se soulevés parce que la compagnie voulait au plus vite redémarrer l'activité sans même continuer les recherches de survivants....

 

Quel message faut-il voir dans l'hommage

rendu par le ROI hier ?

 

Il ne fait aucun doute qu'en choisissant CLEMENCEAU, le message n'est pas anodin, en tout cas, cela est conforme à la situation actuelle ou les provocations et le mépris sont non-stop !

 

Que chacune et chacun réfléchisse bien à la situation, jamais notre classe n'a été aussi mal menée, mais jamais elle n'a été aussi divisée, ils y sont arrivés à nous isoler, une société de l'égoïsme et de la consommation, voilà ce qu'ils ont créé mais .... Ils craignent qu'un jour puissent se tenir la main les millions de Riens, fainéants, ils en ont. Une trouille absolue, voilà pourquoi des messages sont passés, la finance n'a peur que d'une seule chose perdre ce qu'elle a amassé sur le dos de millions de personnes, elle a mis au pouvoir l'héritier de son système, lui va aller au bout du processus, la seule façon de stopper cela nous UNIR !

 

C'est pourquoi, nous devons continuer à pousser non-stop dans nos structures pour que nous ayons une feuille de route, que nous puissions emmener Avec nous l'ensemble du peuple opprimé, cela commence à se construire non sans difficulté, car il y en a encore pas mal qui préfèrent passer leur temps à des guéguerres à la con plutôt qu'à la construction du tous ensemble ....

 

Mettons au débat partout cette nécessité vitale de la création du l'unité, le 16 nous serons dans la rue mais aussi le 18 pour marcher vers l’Elysée, ce n'est qu'un début mais redonnons confiance à notre camp, la victoire est possible mais pour cela il nous faut une ligne et un plan précis....

 

S'UNIR NE PLUS SUBIR ....

 

Le 12 novembre 2017

 

SOURCE : Mickaël WAMEN sur Facebook

Commenter cet article