Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

Le blog d’El Diablo est un blog indépendant des partis politiques et des syndicats - Sa ligne éditoriale est progressiste et franchement euro-critique.  Il a vocation à nourrir le débat dans un esprit ouvert, hors tout sectarisme et tabous. Dans ce cadre, défenseur de la liberté d'expression, il donne à connaître des points de vue divers, y compris ceux qu'il ne partage pas forcément.

 

 

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

******

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

Publié par El Diablo

Stupéfiant : « TÉLÉRAMA » se convertit au léninisme!   [par Floréal (PRCF) ]

Stupéfiante Une de Télérama cette semaine : la revue « culturelle » de l’anticommunisme « de gôôôche », de l’antisoviétisme et de l’anti-castrisme impénitents titre de manière fort insolite : « Lénine assassiné » ; mais tout est dans le sous-titre qui jouxte un buste de Lénine enfoui sous la cendre noirâtre des contre-révolutions : en effet, par qui Vladimir Oulianov a-t-il été assassiné ? Vous pensez peut-être spontanément : « par Gorbatchev », l’homme qui a bradé son pays au nom de sa fumeuse « nouvelle pensée » notoirement anti-léniniste ? « Par Eltsine ? », l’un des traîtres les plus flamboyants de l’histoire, en comparaison duquel Judas fait figure de gentil repenti (du moins ce dernier est-il censé s’être pendu après sa félonie !) ? « Par la course aux armements épuisante que l’Ouest n’a cessé d’infliger à la première expérience socialiste de l’histoire » ? Vous n’y êtes pas : « Par Poutine ! », répond triomphalement Télérama, qui veut bien pour une fois défendre (en apparence !) la révolution soviétique passée pourvu que ce soit contre la Russie… actuelle !

 

Ouf ! on aurait presque pu croire qu’après des décennies de « journalisme culturel » entièrement tourné contre la Révolution d’Octobre, contre l’URSS, contre les communistes et les cégétistes français, contre Cuba socialiste, en un mot contre tout ce que le léninisme a séculairement apporté aux forces d’émancipation sociale, de lutte anticoloniale et d’égalité hommes/femmes, l’hebdo catho associé au « Monde » et à « la Croix » allait enfin faire sa révolution… copernicienne et rendre enfin un peu justice à la plus grande révolution prolétarienne de l’histoire. Rien de mal venu en pleine offensive thatchérienne de Macron contre l’ensemble des acquis de la Résistance antifasciste…

 

Que nenni ! On l’aura compris, la Une menteuse de Télérama ne « défend » Lénine que pour mieux enfoncer la Russie actuelle, cette cible par excellence de la sacro-sainte Europe germano-atlantique…

 

Bien entendu, Poutine est un contre-révolutionnaire revendiqué (même s’il sait habilement jouer de certains symboles soviétiques pour couvrir la restauration capitaliste) et nous, militants franchement communistes français, n’avons de cesse de soutenir contre sa nouvelle Russie blanche, le prolétariat et les Rouges de Russie trop souvent réprimés, calomniés et censurés. Mais cette fidélité « rouge » ne nous interdit nullement de combattre AUSSI la belliqueuse entreprise d’encerclement impérialiste de la Russie que mène l’OTAN, des Pays baltes à l’Afghanistan, en passant par la Pologne clérical-fascisante et par l’Ukraine désormais aux mains des néonazis de Kiev.

 

Bref, contrairement aux Tartuffes de Télérama, nous sommes assez léninistes pour distinguer et articuler les deux fronts, anticapitaliste et anti-impérialiste, alors que le « léninisme » très conjoncturel et jetable de Télérama consiste à feindre très provisoirement de flatter la révolution prolétarienne d’hier pour la tourner contre la résistance actuelle à l’encerclement impérialiste des « ennemis de l’Occident ». Cet encerclement dût-il très chrétiennement nous mener à une troisième – et dernière ! – guerre mondiale archi-nucléarisée !

 

Bref, on l’aura compris, Télérama n’a feint momentanément d’abaisser son obsession anticommuniste que pour battre un nouveau record : celui de l’hypocrisie. Si Tartuffe ressuscitait, il n’aurait pas besoin de fonder une revue « culturelle » : elle existe déjà et elle se nomme Télérama !

 

SOURCE:

Commenter cet article