Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

Publié par El Diablo

Le Parti communiste du Venezuela (PCV), conformément à sa ligne politique nationale et internationale adoptée lors de son XVème Congrès en Juin 2017, apporte sa solidarité et son soutien à la classe ouvrière et aux travailleurs du Honduras contre la tentative de consolidation d'une dictature militaire  au Honduras au moyen d'une fraude électorale.

Après les élections, les résultats ont montré très clairement que Salvador Nasralla, le candidat de l'Alliance contre la dictature, avait remporté les élections présidentielles avec une différence irréversible. Mais par la suite, avec l'approbation du gouvernement impérialiste de Trump, de nombreuses irrégularités ont été commises par le Tribunal Électoral du Honduras, une institution largement contrôlée par le président actuel, un fait dénoncé par Marisa Matias elle-même, chef de la Mission d'observation de l'Union européenne.

Le PCV soutient l'exigence de transparence totale dans le processus de comptage des bulletins dans 5.200 bureaux de vote, qui ont permis au Tribunal suprême électoral d'inverser le résultat du vote en quelques minutes après plusieurs interruptions du contrôle

La réponse du régime du président actuel et candidat, Juan Orlando Hernandez, impliqué dans le coup militaire de 2009, a été d'établir un couvre-feu, de suspendre les droits constitutionnels et de permettre à l'armée d'utiliser la violence contre les manifestants avec un résultat d'au moins 11 personnes décédées, dont une adolescente, une femme enceinte et son bébé ainsi que des centaines de blessés.

Depuis 2009, année du coup d’État fasciste contre Manuel Zelaya, le Honduras est un pays contrôlé par les grands consortiums transnationaux qui imposent leurs décisions sur toutes les questions de la société et de l’État. La fraude qui est actuellement en cours est due à la consolidation du pouvoir entrepreneurial, représenté par le président actuel, son parti et d'autres pouvoirs associés.

Le PCV exprime sa plus vive inquiétude sur la situation au Honduras et apporte son soutien aux forces progressistes et patriotiques dans leur lutte pour la récupération de la souveraineté des peuples, pour le démantèlement du pouvoir des entreprises, pour le rétablissement des droits constitutionnels, y compris du droit de manifester pacifiquement et de mettre fin à l'impunité qui prévaut.

Le PCV a exprimé en 2016 son indignation face au féminicide de la combattante populaire Berta Cáceres, un autre crime qui maintient impuni jusqu'à aujourd'hui l'actuel président Juan Orlando Hernandez.

Le Parti communiste du Venezuela lance un appel urgent pour un retour rapide de la démocratie au Honduras, à travers les formes les plus diverses de l'internationalisme prolétarien.

 

SOURCE:

Commenter cet article