Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

 

Publié par El Diablo

Conseil régional d’OCCITANIE: Rien ne va plus entre EELV, PCF et « Insoumis » [Toulouse 7.com]

Rien ne va plus entre Ecolos, PCF et pro Mélenchon au conseil régional d’Occitanie

 

Le 22 janvier 2018

Les élus régionaux du PCF et d’EELV ont quitté le groupe qui rassemblait les membres de la liste « Nouveau Monde en Commun » au Conseil régional Occitanie. Dans une lettre ouverte au vitriol, les élus de la France Insoumise, proches de Mélenchon clashent les élus écologistes et PCF du conseil régional d’Occitanie et qualifient cette attitude de “bassement politicienne”. “Dans cette collectivité où nous devons défendre les besoins sociaux, les exigences écologiques et démocratiques, nos engagements de campagne, où nous devons affronter presque 40 élu-e-s FN, le PC et les verts, préfèrent s’occuper à essayer de nous bâillonner pour que nous soyons privés de moyens humains, matériels et d’expression” écrivent notamment Jean Christophe Sellin et Guilhem Serieys (Parti de Gauche).

 

SOURCE :

VU SUR FACEBOOK :

 

Ci-dessous une déclaration de Liem Hoang Ngoc, de Guilhem Serieys, de Jean Christophe Sellin et de moi-même (Myriam Martin) pour dénoncer l'opération politicienne effectuée en douce par les dirigeants de EELV et du PCF pour nous empêcher d'exister et de nous exprimer au sein de la région Occitanie, en nous privant de groupe et de moyens. Nous ne nous laisserons pas faire et nous en appelons à tous ceux et toutes celles qui nous ont fait confiance.

 

Nous restons des élu-e-s libres et fidèles à nos engagements

 

Nous venons d'avoir la confirmation que les élu-e-s EELV et PCF ont décidé pendant les fêtes de fin d'année 2017 de quitter unilatéralement et sans discussion préalable le groupe politique qui rassemblait les membres de la liste "Nouveau Monde en Commun" au Conseil régional Occitanie.

 

Cette décision brutale est regrettable mais ne nous surprend pas. Alors que nous avions ouvert avec cette liste l’opportunité d’une alternative citoyenne, sociale et écologique, les élus d’EELV et du PCF se sont fortement éloignés des engagements que nous avions pris ensemble devant les électeurs. Ils assument d’ailleurs clairement défendre dorénavant les orientations de la majorité PS au Conseil régional comme ils l’ont déclaré lors de l’Assemblée Plénière du 21 décembre 2017 et confirmé en acceptant notamment l’augmentation du temps de travail des agents régionaux (à l'exception d'une élue PCF). Ils prennent aussi prétexte de notre accord avec les orientations stratégiques nationales de la France Insoumise pour justifier leur rupture avec notre rassemblement.

 

Ces aventuriers du « Nouveau Monde » ont donc choisi de s'accrocher aux restes du vieux monde. Nous choisissons pour notre part la fidélité à nos engagements électoraux et à la charte éthique et démocratique qui nous engage. Nous continuerons à nous battre pour des politiques régionales à la hauteur des urgences sociales, des exigences écologiques et des attentes démocratiques. Nous sommes fiers d'avoir permis à la Région d'instaurer la gratuité des équipements pédagogiques pour les lycéens et les apprentis ou encore de se déclarer zone « hors Tafta ». Nous continuerons à proposer et à voter les propositions d'intérêt général qui répondent aux besoins des populations et à nous opposer aux mesures contraires à nos engagements électoraux et à nos convictions. Nous continuerons à agir aux côtés des mobilisations citoyennes.

 

Liem Hoang Ngoc, Myriam Martin, Jean-Christophe Sellin et Guilhem Serieys, conseillers-ères régionaux-ales d'Occitanie

 

SOURCE : Facebook

 

Commenter cet article