Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

Publié par El Diablo

Jean Salem

Jean Salem

El Diablo s'associe à l'hommage rendu à Jean Salem, un intellectuel, militant marxiste.

 

C'est avec une profonde douleur que nous venons d'apprendre le décès du camarade Jean Salem.

 

Notre camarade Jean Salem, philosophe, professeur à la Sorbonne, directeur du Centre d’histoire des systèmes de pensée moderne était le fils du communiste internationaliste Henri ALLEG, auteur de La Question, qui exposa à la face du monde la barbarie coloniale en Algérie.

   

Digne fils de son père, Jean Salem fut notamment en 1982 l’initiateur - avec Jeannette Thorez-Vermeersch et 7 autres responsables vétérans du PCF - de « la lettre des 9 au Comité Central du PCF », intitulée « Où va le Parti? ». 

En 1998, il postfaçait La vie en rouge de Jeannette Thorez-Vermeersch, Editions Belfond. 


Il est l’auteur de nombreux ouvrages et travaux de philosophie sur Hippocrate, Epicure, … Maupassant,… Feuerbach, Marx et Lénine… (cf. http://fr.wikipedia.org/wiki/Jean_Salem) 

 

Il savait être un redoutable pamphlétaire anticapitaliste, anti-impérialiste à la manière du célèbre chroniqueur de l’Huma, André Wurmser, comme par exemple dans son ouvrage:  
Rideau de fer sur le boul'mich : Formatage et désinformation dans le monde libre, réédité récemment aux Editions Delga et un vulgarisateur hors-pair des grands classiques du marxisme-léninisme, à la manière de G. Politzer ou G. Cogniot comme dans son Lénine et la révolution, Encre Marine.

 

Au contraire de beaucoup d’intellectuels membres du PCF qui ont jeté le « bébé et l'eau du bain », Jean Salem a toujours été ce militant communiste marxiste-léniniste qui, par ses écrits, a œuvré comme penseur intellectuel et pédagogue au réarmement idéologique du prolétariat surtout après la défaite douloureuse du camp socialiste et de l'URSS en 1989/1991.

 

L'adage dit que « certains morts pèsent le poids d'une montagne », c'est le cas de notre cher et regretté Jean Salem qui a tenu haut le drapeau rouge orné de la faucille et du marteau pour que vive et triomphe l'avenir communiste inévitable de la France et de l'humanité.

 

Toutes nos condoléances les plus attristées à sa famille éplorée et à tous les communistes qui luttent pour reconstruire le parti communiste dont la classe ouvrière et le peuple ont besoin.                  

 

Pour le RCC (Rassemblement des Cercles Communistes): le Cercle Henri Barbusse (CHB) -  Janvier 2018

 

SOURCE :

Hommage à Jean Salem, notre camarade

Le Collectif communiste tient à saluer la mémoire de Jean Salem, qui fut notre compagnon de lutte, autant que l'avait son père Henri Alleg. L'heure est dans ces douloureuses circonstances a l'union de tous ceux qui l'ont côtoyé, et ont apprécié ses activités intellectuelles et militantes. Nous publions ci-dessous l'hommage qui lui a été rendu aussitôt par nos camarades du Cercle d'Etudes Marxistes, dont nous partageons la peine.

Le Collectif Communiste Polex

 

Le Cercle Universitaire d'Études Marxistes à tous ses amis,

C'est avec une profonde tristesse que nous avons appris le décès de notre ami Jean Salem survenu dans la nuit de samedi à dimanche. Nous savions la gravité de son état et nous redoutions cette nouvelle. Jean, Professeur de philosophie à la Sorbonne, animait le séminaire " Marx XXIème siècle l'esprit et la lettre". Il faisait partie de ces intellectuels qui pensaient que le Marxisme était toujours d'actualité dans un Monde secoué par une lutte des classes intense et par les affrontements violents au sein de l'impérialisme. Il avait donné une conférence pour le CUEM et depuis nos relations s'étaient approfondies. C'est avec enthousiasme qu'il avait accepté que nous organisions conjointement un hommage à la révolution d'Octobre pour son centième anniversaire. Si Jean n'avait pas pu être parmi nous ce jour-là physiquement, il le fut ô combien au travers de son ouvrage : "Lénine et la révolution". Avec lui, nous perdons un grand camarade de combat. La meilleure façon de lui rendre hommage c'est précisément de continuer le combat révolutionnaire.
Michel Gruselle
Président du Cercle Universitaire d'Études Marxistes
Paris le 14 janvier 2018

 

VOIR ÉGALEMENT LES LIENS CI-DESSOUS:

Commenter cet article