Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

 

Publié par El Diablo

source: jrcf.over-blog.org

source: jrcf.over-blog.org

Le 27 janvier 2018, à l'initiative du PRCF, des JRCF, du CISC et de l'association des amis d'E Gierek, plus d'une centaine de manifestants se sont réunis devant l'ambassade de Pologne à Paris pour dénoncer le vent nauséabond de la fascisation qui souffle sur ce pays. En Pologne le régime d'extrême droite réprime le parti communiste, lance des procès politiques contre ses militants, interdit ses journaux et médias et tentent d'interdire le parti communiste. Ce vent mauvais est celui de la fascisation. Les jeunes des JRCF ont pris la parole pour appeler à la solidarité internationaliste, à la mobilisation antifasciste. Agissez avant qu'ils ne soient trop tard.

******

 

Le discours du représentant des JRCF :

 

Paris, 27 janvier 2018.

Chers camarades,

Les Jeunes pour la Renaissance Communiste en France, les JRCF, expriment  leur solidarité de combat avec nos courageux camarades polonais. Nous le faisons tout particulièrement aujourd'hui, ce 27 janvier, date qui marque l'anniversaire de la libération du camp de la mort d’Auschwitz par les combattantes et les combattants de l'Armée rouge.

 

Nos camarades affrontent une situation où apparaît avec de plus en plus d'évidence le résultat de la criminalisation du communisme : la chasse aux sorcières et les attaques contre toutes les libertés démocratiques.

 

Nos camarades sont traînés devant les tribunaux pour leurs opinions.
 

Alors que des milliers de fascistes se répandaient dans les rues de Varsovie le 11 novembre dernier avec la bénédictions de Kaczyński et de sa clique cléricalo-fasciste, les communistes sont sur le banc des accusés d'une justice qui est chaque jour un peu plus aux ordres du pouvoir polonais.

 

Évidemment, pas un seul mot à ce propos de la part de l'Union Européenne qui malgré quelques gesticulations est totalement complice de cette situation : la fascisation est un processus qui a pour objectif d'imposer aux peuples récalcitrants la politique de classe du grand capital.

 

Nous le disons haut et fort l'Union européenne, Macron comme Kaczyński, Merkel comme Orban sont les co-auteurs de cette destruction des indépendances nationales, des souverainetés populaires et des conquêtes sociales et démocratiques issues de la victoire sur le fascisme.

 

Mais face à la répression les communistes n'ont jamais baissé et ne baisseront jamais la tête.

Car cette fois encore nous le savons, nous le proclamons, nous le crions : le fascisme ne passera pas !

 

Vive le Parti communiste polonais !

Vive la solidarité internationaliste !

 

Commenter cet article