Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

Publié par El Diablo

L’offensive générale [par Serge Halimi]

Un ancien ministre de l’économie socialiste qui, plus tard, créera un parti libéral à son image a un jour détaillé l’art et la manière d’enfanter une société de marché : « N’essayez pas d’avancer pas à pas. Définissez clairement vos objectifs et approchez-vous en par bonds en avant qualitatifs afin que les intérêts catégoriels n’aient pas le temps de se mobiliser et de vous embourber. La vitesse est essentielle, vous n’irez jamais trop vite. Une fois que l’application du programme de réformes commence, ne vous arrêtez plus avant qu’il soit terminé : le feu de vos adversaires perd en précision quand il doit viser une cible qui bouge sans arrêt. » M. Emmanuel Macron ? Non, M. Roger Douglas, en novembre 1989, en Nouvelle-Zélande. Il livrait alors les recettes de la contre-révolution libérale que son pays venait d’expérimenter (1).

 

[…]

 

LIEN VERS LA SUITE DE L’ARTICLE CI-DESSOUS :

Commenter cet article

morvan 08/03/2018 06:51

Oui, bon, pourquoi pas R. Douglas et la Nouvelle Zélande, fidèles suiveurs de Reagan et Thatcher, comme exemple, mais enfin pourquoi le jeune marquis (jamais jeune après tout, faute de se frotter réellement à sa tranche d'âge) irait-il chercher là son schéma, alors même que celui-ci figure en toutes lettres ... dans "SON" Rapport Attali de mi-2007 publié janvier 2008, et est rappelé en filigrane dans le second "rapport" que l'on oublie toujours, celui de 2010, réalisé peu ou prou avec la même bande.... Il est quand même extraordinaire que personne n'évoque l'exécution "finale" par Macron de cette chose nommée abusivement "rapport", d'abord par sa loi 2015-990 qui au terme de bien des tribulations législatives posait des bases essentielles à l'assaut final d'aujourd'hui, puis depuis son élection (no comment) par la méthode préconisée par le bon docteur Attali, qui savait où cela chatouillait ou gratouillait nos concitoyens. Tant évidemment Sarkozy que Hollande ont patiemment exécuté ce qu'il faut enfin appeler le Programme Attali, - mais aucun des deux n'avait osé y associer la "Blitzkrieg" adoptée par Fillon pendant la campagne. Pourtant, le bon docteur la préconisait dans des termes sans équivoque, quoique environnés des habituels considérants melliflus = page 20 du rapport 2007, on lit : "CONDUIRE LA REFORME TAMBOUR BATTANT. Avant de se lancer dans l’action, il ne faut pas que la main tremble. Le pouvoir politique sait que les Français veulent la réforme, qu’ils croient en la réforme si elle est socialement justeet économiquement efficace, et qu’ils attendent qu’elle soit conduite tambour battant."...."L’essentiel de ces réformes devront donc être engagées, selon le calendrier proposé à la fin de ce rapport, ENTRE AVRIL 2008 ET JUIN 2009. Elles devront ensuite être poursuivies avec ténacité, pendant plusieurs mandats, quelles que soient les majorités...." On connait donc l'échéance, juillet 2018, de l'ultime massacre, ...... avant mini-calinothérapies sectorielles (ou bien, même pas ?);