Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

 

Publié par El Diablo

Philippe Gimenez, candidat de la France Insoumise

Philippe Gimenez, candidat de la France Insoumise

LA DYNAMIQUE FRANCE INSOUMISE AUTOUR DE PHILIPPE GIMENEZ

Les militants de la France insoumise du Comminges Savès ont vécu une nouvelle semaine intense en mobilisation et rendez-vous. Outre les marchés et tractages traditionnels, le temps fort aura été ce 3ème et dernier grand week-end de porte à porte avant le premier tour.

 

En préambule, Liem Hoang Ngoc accompagnait Philippe Gimenez et Sophie Lechat lors de deux réunions publiques à Luchon et St-Béat vendredi 2; l’occasion d’échanger autour de l’aménagement du territoire, Philippe Gimenez, originaire de ces vallées est notamment revenu sur les atermoiements de l’État au sujet de la déviation, de l’incohérence de la réhabilitation d’une ligne diésel entre Montréjeau et Luchon, l’abandon des campings de Fos et St Béat et l’absence d’aménagement de la Garonne entre la frontière et Galié.

 

Samedi 3 [mars 2018] plus de 100 militants ont déboulé dans les rues de la sous préfecture et des communes voisines.

 

«Devant l’affluence massive de militants nous avons rajouté des itinéraires à ceux initialement prévus et les retours sont bons. Beaucoup sont lassés de l’immobilisme de ceux qui dirigent le territoire depuis des années et sont en colère après la politique de Macron. La seule solution c’est le vote France insoumise, seule force d’opposition à Macron et de proposition » se félicite Anne Lise.

 

[…]

 

LIEN VERS LA SUITE DE L’ARTICLE CI-DESSOUS :

Philippe Gimenez : J'ai 53 ans, marié, 2 enfants.

Je suis contrôleur principal des finances publiques.

J'ai été entre 2011 et 2015 conseiller général Front de Gauche du canton de St Martory, où nous avons avec ma suppléante mis en place un conseil cantonal, instance de concertation citoyenne et de restitution de mandat.

Auparavant je m'investissais dans le milieu associatif comme éducateur sportif et  en tant que membre du conseil de développement du Pays de Comminges-Pyrénées, dans le collège des syndicats.

Depuis 2014 je suis maire-adjoint de la commune de Castillon de St Martory et depuis janvier 2017, à la suite des fusions d'interco, je suis membre du bureau de la comcom de Cagire Garonne Salat délégué à la concertation citoyenne, à l'agriculture et à la forêt ainsi que du bureau du Pays de Comminges-Pyrénées, délégué à la Culture et au Tourisme.

Ces engagements correspondent à ma volonté d'action dans l'aménagement et le développement de nos territoires ruraux ainsi que la volonté de transparence, de concertation et de favoriser l'implication citoyenne en matière de politiques publiques.

Je me suis engagé et inscrit dès septembre 2016 dans la démarche proposée par Jean-Luc Mélenchon autour de notre projet de "l’Avenir en commun", un programme humaniste, écologiste et social.

 

Sophie Lechat : 51 ans, fonctionnaire de collectivité territoriale au service enfance, ayant travaillé auparavant dans le spectacle puis dans le commerce. Militante associative depuis 22 ans auprès d'un foyer rural et d'un espace de vie sociale. Militante syndicale. Je souhaite continuer à oeuvrer pour davantage de solidarité, de justice sociale et favoriser l'éducation populaire.

 

Notre territoire est vaste et contrasté : il y a 110 km entre Rieumes aux portes de la métropole Toulousaine et les montagnes du Luchonnais.

 

Pauvreté : Co-existent des zones « rurbaines » avec un fort taux de pauvreté, supérieur à 20 %, sur St Gaudens, Montréjeau et Cazères ainsi qu’en zone rurale du Boulonnais et Isle en Dodon, alors que le Nord de la circonscription ( Bérat, Rieumes ) qui bénéficie de la proximité toulousaine est plus riche.

 

Chômage : Le taux de chômage moyen sur la circo et de 13,5 %, soit 4 points de plus que la moyenne nationale ou départementale ceci représente un déficit de 1 000 emplois sur l’ensemble du territoire.

Ce taux de chômage avoisine les 20 % sur les mêmes zones rurbaines précitées.

Ces résultats mettent en évidence une faible valeur ajoutée aux productions agricoles locales.

 

Les importantes ressources en eau et énergie ( Bois ou Hydroélectricité) de la circonscription sont menacées par l’ouverture à la concurrence des concessions des barrages.

 

Nous sommes par ailleurs confrontés comme bon nombre de territoires ruraux à la désertification médicale, au désengagement de l’État en matière de services publics ou en matière d’infrastructure (transports et communications) et d'Education (faible taux de mention au brevet des collèges et faible taux d'accès en lycées).

Enfin, comment ne pas insister sur la fraude fiscale, sachant que celle-ci est chiffrée à 1 milliard d'euros sur le département de la Haute-Garonne, soit l'addition du budget d'Aide sociale du département et de l'investissement de la Ville de Toulouse.

 

Contact :

Alain Faux <insoumis.comminges.saves@gmail.com> — 07 77 80 67 96

 

Les résultats de la législative dans la circonscription en juin 2017

ci-dessous liens pour agrandir les textes:

Commenter cet article