Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

Publié par El Diablo

Après les FRAPPES FRANÇAISES en SYRIE: Quelques réactions politiques en France
capture d'écran

Le Mouvement de la Paix :

 

Cette nuit la France a procédé à des frappes sur la Syrie. Multiplions les interventions en direction de l'opinion publique, des médias et des élus pour dire notre opposition à une nouvelle escalade. Vous pouvez aussi écrire au Président Macron …

 

Le Parti communiste français :

 

Syrie une nouvelle escalade guerrière sans espoir 

Après le très probable bombardement chimique particulièrement ignominieux effectué par le régime syrien sur la population de la Ghouta [*] , les Etats-Unis, le Royaume-Uni et la France viennent de réaliser une attaque punitive contre plusieurs sites qu' ils ont identifiés comme étant les centres de production d’armes chimiques du régime.

L’engrenage d’actions militaires unilatérales et illégales vient donc de connaître une nouvelle escalade guerrière sans que cela ne puisse ouvrir le moindre espoir de règlement du conflit syrien. L’ONU a été une nouvelle fois mise hors-jeu. Les trois pays qui ont frappé cette nuit prétendent envoyer un message de fermeté et de force du « camps occidental " contre la Syrie , et aussi contre son allié,  la Russie. Ce faisant, la France joint son action à celle de Donald Trump qui est le premier à bafouer le droit international, comme il vient de le faire dans le conflit israélo-palestinien. La France parle de fermeté quand elle n’en affiche aucune face à l’entrée de l’armée turque sur le territoire d’Afrine, ni face à sa politique de nettoyage ethnique  contre la population kurde.
Le message de la France continue ainsi de se brouiller et de perdre toute efficacité politique  dans cette région  si sensible.

Le Président de la République  a annoncé une discussion au Parlement ...après le déclenchement de l’intervention de nos forces armées -une pratique impensable dans d’autres pays qu’on nous cite si souvent en exemple, comme l’Allemagne ! Il est nécessaire que ce débat permette au moins d’exiger un changement de cap pour notre politique internationale au Proche-Orient, afin que la France œuvre enfin pour un règlement  politique global de tous les conflits de la région qui mettent en danger la paix dans le monde. L’après Daesh ne doit pas transformer la Syrie en un champ de manœuvre et de partage au service des logiques des grandes puissances. Le PCF soutient l’appel du secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres pour la tenue d’une conférence internationale de règlement politique et de paix pour la région sous l’égide de l’ONU.

Le 14/04/2018

 

[*] Curieusement, le PCF utilise le terme "très probable" qui tend évidemment à valider implicitement les arguments de Trump, de Th. May et de Macron utilisées pour justifier leur agression impérialiste - Est-il le seul parti politique à disposer d'informations impartiales à ce sujet ?  El Diablo

 

Adrien Quatennens (La France Insoumise) :

Le suivisme d’Emmanuel Macron est irresponsable et dangereux. Si détestable que soit le régime d’El-Assad, on ne fait pas respecter le droit international en le violant soi-même. Si l’objectif visé est la paix, la France gagnerait à être non-alignée. Non à la guerre !


Jean-Luc Mélenchon (La France Insoumise) :

1/2 Les frappes contre la Syrie se font sans preuve, sans mandat de l'ONU et contre elle, sans accord européen et sans vote du Parlement français. Et cela sans aucune perspective politique en Syrie.

2/2 C'est une aventure de revanche nord-américaine, une escalade irresponsable. La France mérite mieux que ce rôle. Elle doit être la force de l'ordre international et de la paix.


Eric Coquerel (La France insoumise) :

Une fois de + la France suit les USA dans une intervention militaire hors ONU, sans vote du parlement. La décision de Emmanuel Macron est irresponsable. Elle n’améliorera en rien le sort des peuples de la région mais aggrave les risques de conflit généralisée.
 

Olivier Faure (Parti socialiste) :

Les attaques chimiques répétées du régime de Damas contre son peuple imposaient une réaction.


Valérie Boyer (Les Républicains) :

Syrie : Alors que la France a totalement été absente dans la lutte contre le terrorisme, Emmanuel Macron entre ds cette escalade de la violence malgré les mises en garde de l'ONU. Nous nous soumettons ainsi à la politique américaine contre la Russie... pour quels résultats ?


Julien Aubert (Les Républicains) :

Pour la première fois de son histoire, la France d’Emmanuel Macron n’est pas du coté du droit. En bombardant sans l’aval du conseil de sécurité un pays souverain, comme Bush en Irak, elle détruit le système légal ONU dont elle est une des premières bénéficiaires (véto).

 

Bruno Retailleau (Les Républicains) :

Frappes Syrie : ajouter la guerre à la guerre n'a jamais fait avancer la paix. En s'alignant sur les US la France affaiblit sa diplomatie.

Frappes en Syrie : de l'eau au moulin du terrorisme islamiste en alimentant l'idée d'un Occident contre le monde arabe ?


Nicolas Dupont-Aignan (Debout La France) :

Emmanuel Macron et Donald Trump jouent aux apprentis sorciers. Je condamne totalement cette intervention en Syrie qui est sans issue.


Florian Philippot (Les Patriotes) :

Voir la France réduite au rôle de supplétif des faucons contre la paix du monde et ses propres intérêts est toujours une souffrance. Frappes irresponsables en Syrie

De plus en plus Macron est à Trump ce que Blair fut à Bush

 

François Asselineau (UPR) :

Communiqué de presse
Suite à la décision solitaire et illégale d’Emmanuel Macron de frapper militairement en Syrie, je demande aux parlementaires d’engager la destitution du président de la République, selon l’article 68 de la Constitution.


Jean Frédéric Poisson (Parti Chrétien Démocrate) :

Frappes en Syrie : Emmanuel Macron commet une double faute : soumission de la France à la diplomatie américaine et violation du droit international ! C’est totalement irresponsable.


Marine Le Pen (FN) :

Ces frappes contre la Syrie nous engagent dans une voie aux conséquences imprévisibles et potentiellement dramatiques. La France perd à nouveau une occasion d'apparaître sur la scène internationale comme une puissance indépendante et d'équilibre dans le monde.

 

SOURCES DIVERSES : Twitter - site des organisations

Commenter cet article

Jean-Luc 15/04/2018 02:06

Comme d'habitude, le PCF et PSF font de gros efforts pour perdre ce qu'il leur reste d'électeurs...