Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

Publié par El Diablo

DROGUE, TRAFICS... c’est la vie de nos familles et de nos quartiers qui est en jeu ! [PCF Vénissieux]
DROGUE, TRAFICS... c’est la vie de nos familles et de nos quartiers qui est en jeu ! [PCF Vénissieux]

Insécurité, sentiment d’abandon, d’impuissance, d’inefficacité, trafiquants apparemment tout puissants...

 

Dans les assemblées générales de conseils de quartiers, face au trafic de stupéfiant et ses conséquences sur le quotidien, les habitants expriment souvent leur ras le bol. Ils connaissent le travail important réalisé par la Ville, par la police, pour qu’il n’y ait pas de zone de non droit, travail qui a des résultats. Mais ce travail semble insuffisant car les squatts au pieds des immeubles ou dans les espaces publics demeurent.

On sait que le trafic de drogue est une activité majeure d’une économie parrallèle qui pèse partout et dont on connait mal l’ampleur.

 

Cette question du trafic et donc de la consommation exige un engagement plus fort de l’Etat à tous les niveaux pour apporter une réponse.

 

Avant tout parce que c’est une véritable question de santé publique. La drogue, sous toute ses formes, est nocive. Prise de manière régulière elle entraîne une dépendance avec des conséquences sur la santé tant physique que psychique. Socialement elle peut isoler, précariser, jusqu’à soumettre aux mafias.

 

Il faut de véritables campagnes d’information, de sensibilisation. En lançant le forum des addictions, Michèle Picard apporte la contribution de la Ville. L’Etat, notamment à l’école, devrait faire plus, mener des campagnes importantes, répétées, pour sensibiliser parents et enfants.

 

La drogue a aussi des conséquences dans les familles.

 

Parents désarmés devant un enfant consommant. Violences liées à l’état dans lequel une personne peut se trouver sous l’effet de la drogue. Sans compter que si l’enfant devient dealer et apporte des revenus dans des familles en difficultés, cela lui donne un rôle de chef qui normalement n’est pas le sien.

 

Sur les 2,3 milliards de chiffre d’affaires c’est le chef du réseau qui prend la plus grosse part, à l’image du premier de cordée de Macron. Les têtes de réseaux, qui habitent ailleurs, s’enrichissent et font ruisseler une (petite) part vers les distributeurs, les guetteurs.

 

Cette part qui vient alimenter une économie souterraine permet sans doute à certains de vivre mieux, mais elle les lie aussi à un trafic illégal où la violence et la loi du plus fort règnent, et au bout du bout, ce sont des milliers de vies qui sont détruites.

 

L’arsenal policier, juridique, demande a être revu, renforcé et réorienté. Pour mieux s’attaquer aux têtes de réseaux qui font venir la drogue et organisent le trafic dans notre pays, et pour faire reculer la consommation.

 

Les débats autour de la dépénalisation de la consommation, de la légalisation, ressurgissent régulièrement sans que l’Etat n’aille au bout et apporte des réponses sur ces questions.

 

Nous voulons aider à débattre sur cette réalité qui impacte le quotidien de beaucoup d’habitants. Même si les réponses ne sont pas simples, immédiates, dire que cela existe, ne pas se taire, vouloir en sortir, c’est déjà agir.

 

Le journal à télécharger en lien ci-dessous :

 

Commenter cet article

Mohammed 07/04/2018 19:22

Ce fléau n'est pas qu'a Vénissieux c'est dans toutes les villes et communes Il nous faut une véritable politique
Quand seulement un enfant fume ca lui fait déjà 1 paquet par jour faite le comptes
Et certains jeunes ils n'ont que le RSA alors que ca ne leur paye meme pas les cigarettes et MACRON FAIT TAXER ET DES AUGMENTATIONS EN TOUTES CHOSES