Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

Publié par El Diablo

Les présidents Maduro et Diaz-Canel s'engagent à renforcer les liens entre le VENEZUELA et CUBA

Le 22 avril 2018

Le président cubain Miguel Diaz-Canel a rencontré son homologue vénézuélien Nicolas Maduro samedi, dans le cadre de son premier événement public en tant que président.

 

M. Maduro, arrivé vendredi soir à La Havane, a reçu les honneurs militaires au Palais de la Révolution, où les deux présidents se sont ensuite entretenus en privé.

M. Maduro était accompagné du ministre vénézuélien des Affaires étrangères Jorge Arreaza, du vice-président au développement social et ministre de l'Education Elias Jaua, ainsi que du ministre du Pétrole et de l'Energie Manuel Quevedo.

 

Le président vénézuélien a affirmé devant la presse être venu à Cuba pour "renouveler l'espoir et les rêves partagés" après l'élection de M. Diaz-Canel jeudi dernier.

 

"Nous devons être tournés vers le futur, en nous projetant dix années en avant et en définissant ce qui peut être fait et ce qui est nécessaire pour nos peuples. Nous venons ici pour poser les bases solides d'une union politique, spirituelle et morale, et par-dessus tout d'une union économique", a-t-il déclaré.

 

M. Maduro a également indiqué vouloir parler avec le nouveau président cubain non seulement de leur relation bilatérale, mais également de la situation actuelle en Amérique latine et dans les Caraïbes.

 

"La véritable clé de notre indépendance pour ce siècle est notre capacité à construire une union économique puissante. Ce sera notre objectif avec le président Miguel Diaz-Canel", a-t-il assuré.

 

Par ailleurs, il a assuré que Raul Castro, qui demeure premier secrétaire du Comité central du Parti communiste de Cuba, serait "en première ligne pour diriger la bataille".

 

Avant de rencontrer M. Diaz-Canel, M. Maduro a rendu hommage au héros national de Cuba, José Marti, en déposant une couronne de fleurs sur la place de la Révolution, dans la capitale cubaine.

 

C'est la première apparition publique de M. Diaz-Canel depuis son élection au poste de président, avec 99,83% des votes exprimés par les 604 députés de l'Assemblée nationale.

 

Dans son discours, le nouveau président a affirmé que la politique étrangère de Cuba resterait la même et que le nouveau gouvernement ne ferait aucune "concession" concernant la souveraineté de Cuba et n'accepterait aucune condition étrangère, en particulier provenant de Washington.

 

Lundi, le président bolivien Evo Morales doit arriver à La Havane pour féliciter personnellement M. Diaz-Canel et évoquer des sujets d'intérêt mutuel.

 

SOURCE :

Commenter cet article