Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

Publié par El Diablo

«Guerre froide avec la Russie»: Mélenchon opposé à la confrontation entre Paris et Moscou

 

Au micro de RT France, Jean-Luc Mélenchon a souligné son opposition à l'attitude du gouvernement français qui a récemment fait bloc avec Washington contre Moscou, sur fond d'affaire Skripal ou de conflit en Syrie.

Le gouvernement français suivrait-il aveuglément les Etats-Unis dans leur volonté de confrontation avec la Russie ? Le 10 avril à l'Assemblée nationale, le Premier ministre Edouard Philippe a en tout cas ciblé Moscou sans la nommer, jugeant que «les alliés du régime [syrien avaient] une responsabilité particulière dans [l]e massacre» chimique présumé de Douma et promettant une «réaction» française. Une position qui s'inscrit dans la lignée des menaces des Etats-Unis, qui n'ont pas non plus attendu qu'une quelconque enquête soit menée sur l'incident présumé pour faire porter le chapeau à Damas et ses alliés.

Dans un autre dossier, celui de l'affaire Skripal, Paris n'a pas non plus hésité à faire bloc avec les Etats-Unis et la Grande-Bretagne contre la Russie, là aussi sans attendre une enquête. Or, cet alignement anti-russe a ses opposants, dans l'hémicycle.

«Dans les guerres, la première victime, c'est la vérité»

Au micro de RT France, le député de La France insoumise, Jean-Luc Mélenchon, s'est montré prudent quant à ce qui s'est réellement passé dans la Ghouta orientale, estimant que «tout le monde sait très bien que dans les guerres, la première victime, c'est la vérité». L'élu de Marseille estime : «Ce qui se passe réellement sur le terrain nous est à peu près inconnu. Et l'attaque chimique, si elle a eu lieu, est évidemment abominable et doit être condamnée. Cela ressemble beaucoup à un prétexte pour que les Etats-Unis d'Amérique et leurs alliés reviennent sur la scène et engagent un conflit armé que, jusqu'à présent, ils ont perdu en faveur des Russes et du gouvernement actuel de la Syrie.»

Jean-Luc Mélenchon s'est également dit préoccupé par la récente rencontre d'Emmanuel Macron avec ses homologues des pays baltes (Lituanie, Estonie, Lettonie) à Paris. «Je n'aime pas du tout la réception qui a été faite aux trois présidents baltes réunis, je ne sais pas pour quelle raison à Paris, et qui sont venus jouer les va-t-en guerre aux applaudissements de Monsieur Macron», s'est offusqué, toujours au micro de RT France, Jean-Luc Mélenchon, qui a en outre rappelé : «la Russie n'est pas notre ennemi, c'est notre partenaire.»

SOURCE :

Commenter cet article