Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

Publié par El Diablo

SYRIE : Stop à la guerre [Déclaration de la confédération CGT]

Cette déclaration a été publiée avant les frappes contre la Syrie

 

La CGT tient à exprimer son inquiétude concernant la situation créée par l’emploi présumé d’armes chimiques en Syrie. 


La CGT réclame l’ouverture d’une enquête conduite par l’Organisation pour l’interdiction des armes chimiques (OIAC). Pour rappel, cette institution internationale a pour objectif de veiller à l’application de la Convention Internationale sur les armes chimiques des Nations Unies, par les États membres l’ayant signée. 


Nous sommes donc opposés à la mise en place d’une commission soi-disant « indépendante » sous contrôle des USA ou de l’OTAN (Organisation du Traité de l’Atlantique Nord). Rappelons que l’OTAN est une organisation politico-militaire illégale au regard des lois internationales. 


Autant nous pensons qu’il faut respecter impérativement l’interdiction de l’utilisation d’armes chimiques conformément aux conventions internationales, autant nous sommes contre une surenchère militaire qui risquerait de causer l’emploi d’autres armes sophistiquées de destruction massive.


Les conséquences de cette surenchère seraient imprévisibles mais en tout cas dramatiques.

 

La lutte pour la Paix s’inscrit dans les priorités de la CGT


Aucune intervention militaire, aucune action violente ne saurait permettre le rétablissement d’une paix juste et durable dans l’intérêt des peuples de cette région mille fois meurtrie.


Ces guerres sont étroitement liées, impliquant des puissances militaires mondiales et régionales à la recherche de zones d’influence, de bases militaires, de marchés, de voies de communication terrestres, aériennes, maritimes ainsi que de voies d’acheminement du gaz et du pétrole et d’accès à la mer.


Les populations en souffrent.


Ce sont surtout les marchands d’armes qui en tirent bénéfice.


Les dirigeants politiques les plus habiles et les plus démagogues en profitent afin de faire perdurer leur pouvoir autocratique, en réprimant les droits et libertés.


Il est urgent de trouver une solution politique pour éviter un conflit aux conséquences incalculables.


Plus de 350 000 morts en 7 ans, il est urgent de trouver une solution politique, sous l’égide de l’ONU, pour le peuple syrien. La guerre est toujours un échec. Elle conduit au chaos et enfante des monstruosités dont sont victimes les peuples et les populations civiles jetées sur le chemin de l’exil.

 

Nous réaffirmons l’urgence d’initiatives pour œuvrer : 


- à l’arrêt total des bombardements et à un cessez-le-feu durable ; 
- au respect du droit humanitaire par l’ensemble des parties prenantes ; 
- à une solution politique à travers un processus de négociations impliquant tous les acteurs concernés (en dehors de Daesh et de ses affiliés), sous l’égide de l’ONU et s’appuyant sur des documents ayant fait l’unanimité des États membres du conseil de sécurité.

 

Montreuil, le 12 avril 2018

SOURCE:

Commenter cet article