Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

Dans les kiosques cette semaine

 

Publié par El Diablo

CRISE POLITIQUE en ITALIE: le président de la République refuse de nommer un MINISTRE des finances HOSTILE à L'EURO

Crise politique en Italie : le leader du Mouvement 5 étoiles veut la destitution du président

Luigi Di Maio, le chef de file du M5S, a déclaré vouloir la destitution du président. Celui-ci a bloqué la nomination d'un ministre eurosceptique, empêchant de fait la validation du gouvernement. Le Premier ministre désigné a même démissionné.

 

Le leader du Mouvement 5 étoiles (M5S) a annoncé le 27 mai vouloir la destitution du président italien Sergio Mattarella. En effet, Luigi Di Maio a déclaré, au cours d'un entretien téléphonique pour une émission de la télévision publique Rai, qu'il comptait invoquer l'article 90 de la Constitution italienne, permettant de mettre en accusation le chef de l'Etat pour «haute trahison» ou «atteinte à la Constitution».

Ainsi, Luigi Di Maio cherche à obtenir du Parlement la destitution du président Sergio Mattarella, après le refus de ce dernier de nommer un ministre proposé par le président du Conseil désigné Giuseppe Conte. «Nous étions à deux doigts de former un gouvernement mais nous avons été stoppés parce que, dans notre équipe, il y avait un ministre qui critiquait l'Union européenne» […]

 

LA SUITE DE L’ARTICLE EN LIEN CI-DESSOUS :

Commenter cet article

66béniouioui33 26/10/2018 20:37

L'escalade verbale est en marche:les dirigeants européens comme M.Moscovici viennent de franchir un nouveau cap en insultant copieusement les dirigeants italiens.Ce n’est pas nouveau,cela avait déjà été le cas dès les résultats des élections italiennes connus en mars dernier.Il est désormais clair que tout habitant européen est un sujet européen soumis à l'ordre néolibéral,un sorte de béni-oui-oui.Si d’avanture ledit beni-oui-oui émet la moindre critique ou réserve à l’encontre de cette gestion économique désastreuse de l’Europe il est immédiatement recadré et mis au pas.C’est ce qu’ils appellent le « libéralisme ».Il n'est pas sûr que les peuples européens qui ont inventé la démocratie comme la liberté individuelle se soumettent aussi facilement à cette gestion néolibérale à la fois stupide et bornée.Les Italiens avec leur goût prononcé pour l’aventure humaine ouvrent la voie dans laquelle les autres peuples ne tarderont pas à s’engager.Cela devrait être savoureux.Sans remonter à l’antiquité rappelons quand même que nous devons aux Italiens d’avoir initié la Renaissance avec le « quattrocento »….