Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

Publié par El Diablo

La lettre électronique Hebdo de CUBA Coopération [Les nouveautés depuis le 24 mai 2018]

« Ils n’en ont pas parlé » …

Pourtant la visite d’ALBERTO n’est pas passée inaperçue à Cuba !
La tempête subtropicale a lourdement affecté le pays. 
Au-delà des dégâts matériels, considérables, quatre morts sont à déplorer.
 

Les provinces centrales et celles de l’ouest ont subi des pluies diluviennes pendant plusieurs jours, jusqu’à 40 centimètres de précipitations en quelques heures.

- De nombreuses villes, villages, champs ont été inondés. 
- Interruption du trafic des autobus, des trains …
- Autoroute centrale fermée
- Plusieurs ponts fortement endommagés, dont celui sur la rivière ZAZA (longue de 145 kilomètres, la plus longue de l’Île) qui a vu plusieurs de ses arches emportées par les eaux en furie…
- L’Hôpital de Saga la Grande a subi d’importants dégâts
- 54 écoles ont été endommagées
- Plusieurs dizaines de milliers d’habitants ont dû être évacués
- Dans les 5 provinces centrales, l’année scolaire a été suspendue

Dans la province de MATANZAS, 5 municipalités ont été particulièrement touchées – 60.000 foyers ont été privés d’électricité. La production de bananes de haricots, de riz, de tabac, de divers légumes a subi de graves dégâts. La distribution de lait a été interrompue…

Dans celle de CIENFUEGOS, 9.000 personnes ont été évacuées. Quatre municipalités ont été sérieusement affectées : Aguada de Pasageres, Caumanayagua, Abreu et Rodas, localités avec lesquelles nous avons de nombreux projets de coopération… Les responsables ont dit que la quantité d’eau tombée n’avait pas de précédent dans l’histoire de la province. La raffinerie de pétrole a elle aussi eu à connaître les méfaits de ces pluies torrentielles par l’inondation de son bassin de traitement des déchets. Le déversement de ces derniers a notamment affecté la zone de la pointe du Malecon et le canal de la baie…

Au-delà de l’impact sur les individus, sur les familles, ces pluies diluviennes ont un impact collectif important. Elles perturbent l’économie nationale.

Une seule satisfaction : l’ensemble des réservoirs de ces régions ont atteint le niveau maximum. Après la sécheresse subie pendant ces dernières années c’est au moins un point positif.

Avant, pendant et après les autorités locales, la direction du pays, gouvernement et Parti Communiste ont mis en œuvre avec la population des mesures en vue de préserver les vies humaines et les ressources économiques, tout cela coordonné à tous les niveaux par les Comités de Défense. Seulement six mois après l’ouragan IRMA (dont les plaies ne sont pas encore toutes refermées) c’est une nouvelle épreuve pour le pays tout entier.

Mardi matin, le Président Miguel Diaz Canel présidait une vidéoconférence avec les autorités des provinces concernées en présence de membres du gouvernement. Elle avait pour but de procéder à une première évaluation des dégâts et de prendre les décisions conformes aux besoins afin notamment de venir en aide aux habitants des zones affectées.
Le Président soulignait que de tels phénomènes étaient causés par le changement climatique, qu’ils seraient de plus en plus fréquents et de plus en plus intenses. Par ailleurs il a insisté afin que suite à l’amélioration de la situation climatique, tous les efforts soient concentrés sur le rétablissement du service de l’eau, de l’électricité, des transports et la vente de nourriture.

Une nouvelle épreuve pour le peuple cubain dont il saura sortir à nouveau vainqueur, selon les mots du Président.

Il semble qu’à partir de ce mercredi, une certaine amélioration du temps a été ressentie et que l’on assiste à un retour à la normale, de manière échelonnée pour l’ensemble des transports publics, notamment.

Une fin de semaine particulièrement chargée pour le nouveau Président. Il est à Caracas en visite officielle, où il va rencontrer son homologue Président du Venezuela, Nicolas Maduro. Samedi 2 juin il participera à la session extraordinaire de l’Assemblée Nationale cubaine qui débattra notamment de la Réforme de la constitution.

Je reviendrai la semaine prochaine sur le terrible accident d’avion, qui a fait l’objet de plusieurs échanges forts intéressants de la part d’amis de notre association.

Bonne lecture,

Roger Grévoul
Président Fondateur de Cuba Coopération France
Responsable politique du site Internet et de la Lettre Hebdomadaire

LA SUITE EN LIEN CI-DESSOUS:

Commenter cet article