Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

Publié par El Diablo

L’OTAN accusée de crimes en Serbie en 1999

Belgrade, 6 juin 2018 (Prensa Latina) L'enquêteur italien Domenico Leggiero a déclaré que l'OTAN avait perpétré un assassinat silencieux et cruel en 1999 en Serbie en le bombardant d'uranium appauvri, et mis à la disposition de Belgrade la documentation des preuves.

 

Dans une interview exclusive publiée aujourd'hui par le journal Vecernje Novosti, le membre de l'organisation Observatorio Militar a déclaré qu'il voulait aider les collègues serbes et faciliter toutes leurs études. 

Leggiero, selon le journal, a subi des attaques et des accusations pour leurs efforts à essayer de montrer que c'était cette substance nocive responsable des décès et des maladies d'un grand nombre de participants soldats italiens dans les opérations de l'Organisation du Traité de l' Atlantique Nord (OTAN ) au Kosovo. 

Pendant 78 jours consécutifs, l'aviation de ce pacte belliqueux a bombardé la Yougoslavie d'alors et a utilisé des armes avec de l'uranium appauvri, avec une plus grande intensité dans le territoire kosovar et dans certains endroits de la Serbie.

 

Les efforts de Leggiero pour établir la vérité ont conduit à une commission parlementaire italienne qui a démontré la corrélation entre la toxicité de ce minéral et les troupes italiennes contaminées par le fait de ne pas être équipées des moyens de protection que possédaient les soldats américains. 

Garantit dans ses remarques que depuis la guerre en Irak au début des années 90 , le Pentagone connaissait des effets de ce type de munitions et des mesures adoptées pour protéger ses forces, mais l' OTAN a fait la même chose avec ses troupes quand il est intervenu au Kosovo après des bombardements.

À la fin du mois de mai, l'Assemblée nationale (parlement) de Serbie a approuvé la création d'une commission, dirigée par le député et docteur en sciences médicales, Darko Laketic, pour enquêter sur ces effets sur la population serbe. 

A cette occasion, le scientifique dit que le premier travail se fera dans la municipalité de Vranje, 345 km de Belgrade sur la pointe sud - est de la Serbie, à l'attaque intense , il a souffert et continue dans neuf autres à proximité au Kosovo. 

Le premier rapport de la commission, complété par six législateurs de différents partis politiques, devrait être prêt d'ici 2020.

Pendant l'intervention militaire, sans l'approbation du Conseil de sécurité de l'ONU, l'OTAN a effectué 38 mille incursions aériennes, une moyenne de 200 par jour. 30 navires et sous-marins ont également participé. 

Les pertes humaines sont estimées à mille quatre cent quatre mille morts, dont plus de 500 civils, et les dommages à l'économie de la Yougoslavie d'alors (Serbie et Monténégro) s'élevaient à 100 milliards de dollars. 


tgj / rmh

SOURCE EN ESPAGNOL :

Commenter cet article