Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

Le blog d’El Diablo est un blog indépendant des partis politiques et des syndicats - Sa ligne éditoriale est progressiste et franchement euro-critique.  Il a vocation à nourrir le débat dans un esprit ouvert, or tout sectarisme et tabous. Dans ce cadre, défenseur de la liberté d'expression, il donne à connaître des points de vue divers, y compris ceux qu'il ne partage pas forcément.

 

 

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

Publié par El Diablo

La lettre Hebdo de Cubacoopération (Les nouveautés depuis le 19 juillet 2018)

Ordinaire ? Pas si ordinaire que ça !

 

Il s’agissait de la Première session de la nouvelle Assemblée nationale cubaine, c’est en cela qu’elle était ordinaire. Mais à en voir le contenu et les décisions prises, on conviendra qu’elle fut extraordinaire !

 

La rédaction et l’adoption de la nouvelle constitution en étaient le point essentiel. Et il ne s’agissait pas d’un simple toilettage. Après d’intenses séances de travail, trois jours de débats, une journée d’étude individuelle, plus de 100 intervenants, certains à plusieurs reprises… Le nouveau projet est riche de 224 articles contre 137 précédemment et il ne reste que 11 articles sans aucune modification ! Il valide les changements intervenus depuis plus de 10 ans sous la direction de Raul Castro et prend position pour l’avenir du pays.

 

Dans ce document l’État cubain est défini comme un État Socialiste démocratique, indépendant et souverain de droit, organisé avec tous et pour le bien de tous, comme une république unie et indivisible, fondée sur le travail, la dignité et l’éthique de ses citoyens, qui a pour objectifs principaux la jouissance de la liberté politique, l’égalité, la justice, la solidarité, l’humanisme, le bien-être et la prospérité individuelle et collective. Le rôle dirigeant du Parti Communiste est confirmé.

 

Des changements importants :

 

- La reconnaissance de plusieurs formes de propriété, dont celle de tout le peuple, la propriété mixte et la propriété privée. La richesse matérielle n’est pas refusée mais sa concentration.
 

- Élargissement des droits et des garanties des citoyens.


- Le mariage est défini comme l’union entre 2 personnes et non entre un homme et une femme. (Des églises chrétiennes ont organisé des marches et lancé une campagne contre « la famille non traditionnelle »)


- L’investissement étranger est reconnu comme un élément important du développement économique du pays.


- D’importants changements sont proposés dans la structure de l’État dont la création des postes de Président et Vice-Président de la République et de celui de Premier Ministre. La durée de leur mandat étant limitée à deux fois 5 ans et ceux-ci devant être choisis parmi les députés. Le Conseil des Ministres constitue le gouvernement de la République et il est sous la direction du Premier Ministre. Les assemblées provinciales sont supprimées et sont établies à leur place des postes de Gouverneurs et des conseils composés des Présidents des assemblées municipales. Le mandat municipal sera de 5 ans au lieu de 2 ans ½. L’autonomie municipale est reconnue en matière de gestion afin de répondre mieux et plus rapidement aux problèmes de la localité, avec la mise en place de mécanisme de participation citoyenne.

 

Le projet doit désormais faire l’objet d’un débat populaire, dans les quartiers, les lieux de travail et d’études du 13 août au 15 novembre. Il s’agit d’un vaste débat pour enrichir un texte constitutionnel qui reflète la réalité d’aujourd’hui et le futur de Cuba. Un référendum sera ensuite organisé avant l’adoption finale.

 

« Nous sommes face à un projet qui contribuera, après la consultation populaire et le référendum, à renforcer l’unité des Cubains autour de la révolution », a déclaré le président Miguel Diaz-Canel, à l’issue de la session parlementaire.

 

Un sacré exercice démocratique !

Au cours de ces journées, les députés ont également pris connaissance du rapport sur la liquidation du Budget 2017 et de l’avis présenté par les commissions des affaires économiques et des Affaires constitutionnelles et juridiques, ainsi que la composition du nouveau Conseil des ministres dont nous publierons dans les prochains jours la composition.

 

La « Lettre » ne prend pas de vacances ! Par contre vous n’y trouverez pas d’édito, jusqu’à la rentrée…

Bonnes vacances pour ceux qui ont encore la chance de pouvoir en prendre !

Bonne lecture et rendez-vous à la rentrée.

 

Roger Grévoul
Président Fondateur de Cuba Coopération France
Responsable politique du site internet et de la Lettre Hebdomadaire

 

 

TOUTES LES INFOS EN LIEN CI-DESSOUS:

Commenter cet article