Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

Publié par El Diablo

La lettre électronique Hebdo de CUBA coopération [Les nouveautés depuis le 30 août 2018]

La rentrée scolaire à Cuba.

Même les plus médisants, les plus opposés au régime que la population cubaine s’est donné, sont obligés de reconnaître que l’un des grands succès de la révolution réalisée en 1959, avec la santé et la culture c’est l’enseignement !

 

Mais il est sans doute besoin d’en dire un peu plus long. D’abord cela découle de décisions politiques. Pour un pays pauvre économiquement cela représente un lourd investissement, provenant sans nul doute pour partie des bénéfices du tourisme.

 

« Il n’y a pas de plus grand trésor que l’éducation de ses enfants ». Dans la nouvelle constitution en discussion actuellement un certain nombre d’articles y font référence : « L’éducation est un droit de tous les individus et une responsabilité de l’État, de la société et des familles. » « L’État garantit à ses citoyens des services éducatifs gratuits et accessibles pour leur éducation complète, de l’école maternelle à l’université de premier cycle ».

 

C’est un élément important de la démocratie. Il faut aussi rappeler que dans les toutes premières années de la révolution, au moment de la campagne nationale d’alphabétisation, les mercenaires armés pourchassaient et assassinaient dans les montagnes les instructeurs ... au nom de la liberté et de la démocratie, bien évidemment.

 

La rentrée scolaire vient d’avoir lieu, comme partout dans le monde (pas toujours vrai dans de nombreux pays où sévit la misère).

 

Quelques chiffres généraux :

-Près de 2 millions d’élèves et d’étudiants

-10.000 établissements scolaires (jusque dans les coins les plus reculés des montagnes cubaines)

-99,6 % de la couverture enseignante est complétée par des solutions alternatives

-22 établissements d’enseignement supérieur

-240 000 jeunes environ inscrits à l’université

-500 000 professionnels en formation continue chaque année dans les universités

-21 000 professeurs à temps partiel dans l’enseignement supérieur

-6 000 professeurs à temps partiel


Tout cela en tenant compte des dégâts provoqués par l’ouragan Irma et la tempête tropicale qui ont affecté un nombre important d’établissements aux quatre coins du pays ! Et ceux, encore plus importants et qui durent depuis près de 60 ans : les conséquences désastreuses du Blocus des États-Unis !

Ce devait d’être dit.

 

Un rappel et une invitation !

Cette année encore notre association sera présente à la Fête de l’Humanité, avec son magnifique stand « 6e Forum National de la Coopération entre la France et Cuba ».
 

Ci-après le programme complet : http://cubacoop.org/spip.php?page=article&id_article=3841
 

Vous serez les bienvenus !

Roger Grévoul
Président Fondateur de Cuba Coopération France
Directeur politique du site Internet et de la Lettre Hebdomadaire

PLUS D’INFOS EN LIEN CI-DESSOUS :

 

Commenter cet article