Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

 

Publié par El Diablo

 Panayiotis Lafazanis, secrétaire d’Unité populaire – LAE

Panayiotis Lafazanis, secrétaire d’Unité populaire – LAE

 

par Joël Périchaud, Secrétaire national du Parti de la démondialisation chargé des affaires internationales

 

Le 2 octobre 2018

 

Le Pardem alerte sur le sort de Panayiotis Lafazanis, secrétaire d’Unité populaire – LAE, attaqué par la coalition au pouvoir qui le convoque devant la Sécurité de l’Etat alors qu’il défend les Grecs dont les biens privés et publics sont vendus à l’encan. Le Pardem lui apporte son soutien et dénonce le gouvernement Tsipras et l’Union européenne qui précarisent le peuple grec et détruisent sa souveraineté.


En décembre 2017, le gouvernement Tsipras s’est attribué la possibilité de poursuivre et de sanctionner tous ceux qui s’opposent aux ventes aux enchères des logements de la population grecque.

 

Panayiotis Lafazanis (secrétaire d’Unité populaire – LAE) est, pour cette raison, prochainement convoqué devant la Sécurité de l’Etat, pour violation de 16 articles du Code pénal grec, L’objectif est d’impressionner et de dissuader les Grecs de résister aux politiques mémorandaires du gouvernement SYRIZA-ANEL, notamment aux ventes aux enchères des habitations, aux saisies et au bradage des biens publics. Malgré la fable de la sortie de la Grèce de la tutelle de la Troïka et des mémorandums, les mises aux enchères des logements vont s’accélérer puisque la protection de la résidence principale des Grecs n’est plus en vigueur.

 

Mais il ne s’agit pas seulement des mises aux enchères et des saisies. Le bradage des biens publics est en cours.

 

L’attaque « juridique » à l’encontre de Panayiotis Lafazanis est une attaque politique et constitue une évolution dangereuse menaçant les libertés de tous les Grecs,

 

En effet, même si des poursuites à l’encontre de militants qui tentent d’empêcher les mises aux enchères ont déjà été engagées (Nauplie, Thessalonique et Volos),


c’est la première fois, depuis la dictature des colonels, qu’un leader de parti politique est appelé à justifier, devant les services de police, son action politique.

 

L’UE et Tsipras, son servile valet, après avoir installé, en Grèce, l’austérité à perpétuité, le pillage et l’asservissement du pays et du peuple, passent à une étape supérieure : la criminalisation de l’opposition à leur politique ouvrant la voie à un fonctionnement non démocratique des institutions grecques.

 

La convocation de Panayiotis Lafazanis par un procureur concerne tous les citoyens, tous les partis, tous les mouvements et organisations attachés à la démocratie, en Grèce comme ailleurs.


La solidarité internationale devrait conduire à un vaste mouvement de soutien de Panayiotis Lafazanis. Pour le moment c’est l’indifférence qui prévaut !

 

SOURCE :

Commenter cet article